Mgr René Guay a présenté la famille irakienne présente à la cathédrale de Chicoutimi pour la messe de Pâques dimanche.

Un accueil chaleureux pour la famille irakienne

Lors d’une messe pour célébrer Pâques, dimanche matin, à la cathédrale de Chicoutimi, la famille de réfugiés irakiens qui a immigré à Chicoutimi dans la nuit du 27 au 28 mars a reçu un accueil chaleureux de la part de la population, a confié Mgr René Guay.

«À la messe de 10h, j’ai eu la chance d’accueillir la famille irakienne et de les présenter à la population. Ils ont été vraiment bien reçus», raconte Mgr René Guay . 

Ce dernier a été rencontré par le Quotidien deux heures après la messe, alors qu’il était de passage pour le brunch organisé par les Petits Frères à l’Hôtel La Saguenéenne. Il a tenu à préciser qu’il est essentiel de soutenir cette famille. Mgr Guay a fait savoir que plusieurs citoyens étaient présents à la cathédrale pour célébrer Pâques. Il s’est dit heureux de l’ouverture d’esprit de la population à l’endroit de ces réfugiés.


«Comme beaucoup de familles catholiques en Irak, ils sont obligés de partir du pays, car leur vie est en danger, poursuit Mgr. René Guay. Ce n’est pas des quêteux! À cause de la situation politique, ils ont dû sortir du pays pour sauver leur vie. C’est vraiment une belle famille!  Il y a des raisons pour lesquelles on doit accueillir ces gens; avant d’être un devoir d’amour et de charité chrétienne, c’est un devoir humanitaire en premier!»