André Paradis a été élu pour 5e mandat, mercredi, à la séance de la MRC Lac-Saint-Jean-Est.

Un 5e mandat de préfet pour Paradis

Les élus de Lac-Saint-Jean-Est ont choisi la stabilité. André Paradis entame son cinquième mandat à la tête de la MRC. Une première pour le territoire jeannois.

Le maire de Saint-Henri-de-Taillon a été nommé par les élus, mercredi, lors de la première séance publique. Aucune autre candidature n’a été proposée à ces élections. 

Le maire d’Alma, Marc Asselin, a également été nommé préfet suppléant. Ce dernier occupait ce poste avant les dernières élections. 

« Merci de votre confiance. En tant que préfet, il n’y a pas de promesse, juste des engagements. J’ai hâte me mettre au travail. Et le tout doit se faire dans le respect et dans la dignité. On vient de passer un épisode démocratique important, on doit maintenant livrer à la population », a exprimé le préfet.

Plus de la moitié du conseil de la MRC a été renouvelé, ce qui a poussé les élus à opter pour la continuité pour la direction de la MRC.

« On a des dossiers importants qui s’en viennent. Il y a du travail d’amorcé qu’il faut continuer, donc les gens ont choisi la stabilité », ajoute le préfet qui, à la fin du présent mandat, aura été à la tête de l’organisation pendant 10 ans. 

Le comité administratif de la MRC sera quant à lui composé de Marc Asselin et Sylvie Beaumont d’Alma, Éric Simard de Labrecque, André Fortin de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, Louis Ouellet de L’Ascension et d’Émile Hudon de Saint-Gédéon.