Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, était de passage à l’hôtel de ville de Saguenay hier en compagnie de la députée de Repentigny Monique Pauzé.

Trudeau a «abandonné» la région, selon Yves-François Blanchet

Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a profité de son passage à l’hôtel de ville de Saguenay pour accuser le premier ministre Justin Trudeau d’avoir abandonné le Saguenay–Lac-Saint-Jean alors que les trois piliers de l’économie régionale sont érodés par les ententes commerciales et les litiges avec les États-Unis.

« La région du Saguenay-Lac-Saint-Jean compte trois secteurs économiques importants et le gouvernement libéral n’a pas agi pour protéger ces trois secteurs. Il n’a pas jugé nécessaire de faire ce qu’il fallait pour résoudre ces problèmes », a insisté à plusieurs reprises le leader souverainiste qui est en visite dans la région pour la fin de semaine.

« Dans le domaine du lait, Ottawa a pris l’engagement de verser 3,9 milliards $ aux producteurs laitiers pour la protection de la gestion de l’offre. L’annonce a été faite dans le budget, mais nous avons reçu les crédits ce matin et l’argent ne sera pas versé aux producteurs avant la campagne électorale », assure le leader bloquiste.

Il attire l’attention sur l’accord de libre-échange. Il se demande comment Ottawa a pu donner le feu vert au gouvernement américain alors que l’aluminium est toujours sous le coup d’une taxe à l’exportation. « La région produit le tiers de l’aluminium canadien et 90 pour cent de cette production est exportée aux États-Unis », reprend Yves-François Blanchet.

Le dernier enjeu économique majeur est celui du bois d’oeuvre. Encore là, le chef bloquiste considère que la signature d’une entente commerciale avec les Américains aurait pu permettre de résoudre cette problématique qui pénalisera grandement les producteurs québécois lorsque les prix baisseront du côté américain.

Tourisme

Pendant sa rencontre avec le maire suppléant Michel Potvin, le chef bloquiste a été sensibilisé à l’importance de l’industrie touristique. Le maire suppléant lui a expliqué la problématique des services douaniers pour Bagotville.

Yves-François Blanchet considère qu’Ottawa devrait cesser de vouloir intervenir dans les juridictions provinciales et se contenter de remettre l’argent au gouvernement du Québec pour qu’il puisse en disposer en fonction de ses propres priorités.

Le maire suppléant Michel Potvin était satisfait de la rencontre avec le chef du Bloc québécois. Il juge important d’informer les partis d’opposition des problématiques locales afin que le message porte à la Chambre des Communes.