Pierre Lavoie

Trottoirs du boulevard Talbot: Pierre Lavoie sceptique

Les trottoirs de trois mètres qui sont en construction sur le boulevard Talbot à Chicoutimi seront à l'avenir séparés moitié-moitié pour les cyclistes et les piétons, une façon de faire qui laisse perplexe Pierre Lavoie.
C'est ce qu'a confirmé Marie-Hélène Lafrance, conseillère aux communications à Saguenay, mardi après-midi au Quotidien.
« C'est un trottoir multifonctionnel qui peut accueillir des cyclistes et des piétons. Le premier 1,5 m est réservé pour les cyclistes et l'autre 1,5 m pour les piétons. Ce sera illustré avec des pictogrammes. C'est ce qui a été accepté par le ministère des Transports. D'ailleurs, tous les plans ont été autorisés par le MTQ », a-t-elle expliqué.
Ces pictogrammes ne sont pas encore installés. Au moment d'aller sous presse, Le Quotidien n'avait pas eu la confirmation qu'ils seraient peints directement sur le béton, mais il y a fort à parier que ce sera le cas.
L'intention de la Ville avait déjà été mentionnée par le passé, mais pas dans des termes aussi clairs quant à la réalisation sur le terrain.
Pour l'instant, la partie Est du trottoir est pratiquement complétée et des travaux sont en cours pour réaliser l'autre portion. Ils s'inscrivent dans un effort d'embellissement de l'artère commerciale qui sert de porte d'entrée à Saguenay.
Pierre Lavoie sceptique
Pierre Lavoie a été informé de l'intention de la Ville par l'auteur de ces lignes en soirée. Plus tôt en journée, il avait déploré sur les ondes de KYK que l'accotement qui existait sur le boulevard Talbot avait disparu pour faire place à un trottoir de trois mètres de largeur. Bien que l'homme derrière le défi qui porte son nom et les cubes énergie laisse la chance au coureur, il s'est dit surpris de prime abord. « J'ai peur que les gens ne respectent pas la signalisation. J'ai peur que sur le trottoir, les cyclistes vont entrer en conflit avec les marcheurs. J'ai peur que les gens n'adhèrent pas. C'est vraiment un principe hors norme », a-t-il exprimé.
Il se demande si des cyclistes ont bel et bien été consultés lors de l'élaboration des plans. Cette portion est utilisée par certains cyclistes pour rejoindre une très belle section agréable à rouler, soit à partir du magasin Costco jusque dans la Réserve faunique des Laurentides. Plusieurs, par contre, préféraient prendre leur automobile pour aller se garer dans le stationnement et commencer leur sortie à partir de cet endroit.
Le triathlète craint qu'une certaine confusion s'installe, comme c'est le cas au Lac-Saint-Jean où plusieurs automobilistes ont l'impression que les adeptes de vélo n'ont pas le droit de rouler sur la route, si une piste cyclable est située tout près. La loi est pourtant claire à ce sujet: le cycliste a le choix d'emprunter la voie qu'il préfère selon ses besoins.
Le Code permissif
Le Code de la sécurité routière laisse place à une grande interprétation quant à la légalité pour un cycliste de rouler sur un trottoir. L'article 492,1 stipule que l'utilisateur « d'une bicyclette ne peut circuler sur un trottoir sauf en cas de nécessité ou à moins que la signalisation ne le prescrive. » C'est donc interdit, à moins que ce ne soit permis. C'est justement ce que permettront les pictogrammes qui seront rendus visibles.