À l’arrivée à Marrakech, Frédéric Guérin a serré dans ses bras sa conjointe Isabelle Privé alors que Dany Tremblay faisait de même avec Claudia St-Pierre.

Trophée des Roses des Sables: dans les bras de Dany et Frédéric

Marrakech, MAROC — L’arrivée du Trophée des Roses des Sables est tellement importante qu’elle se produit deux fois. Après la fin de la dernière étape, l’arche de l’arrivée avait cette fois été installée devant un chic hôtel de Marrakech, où les 280 participantes ont toutes été accueillies en gagnantes. La scène était d’autant plus attendue pour les Almatoises Claudia St-Pierre et Isabelle Privé, car leurs conjoints étaient sur place.

Dany Tremblay et Frédéric Guérin avaient fait le voyage au sein d’un groupe d’une vingtaine de personnes, venues en touristes au Maroc. C’est d’ailleurs avec grand plaisir que Claudia et Isabelle se joindront à eux pour retourner dans le sable du Maroc… mais cette fois avec la mer en bonus, bien appréciée et méritée.

Cette dernière journée consistait à joindre Marrakech, en passant notamment par le col de Tichka à plus de 2200 mètres d’altitude. Les compétitrices en 4x4 l’ont fait à bord de leurs véhicules, mais celles qui avaient des quads et des côte-à-côte avaient fait le voyage de plus de dix heures en autobus. Une fois arrivées, elles avaient à marcher pour franchir l’arrivée, après avoir attendu pour prendre une dernière photo de groupe.

Plusieurs Québécoises qui pilotaient des côte-à-côte et des quads sont arrivées par autobus. Elles ont pris la pose avant de franchir la ligne d’arrivée à pied.

Ce n’est qu’après ces moments, qui ont paru longs, que Claudia et Isabelle ont pu enfin enlacer ceux qui les attendaient impatiemment de l’autre côté de la ligne.

« On est vraiment fiers d’elles. Les deux, on est des gars de moteurs, de courses et là, ce sont nos blondes qui ont fait ça », s’est exprimé Frédéric Guérin, le conjoint d’Isabelle Privé.

Cette dernière a connu une semaine chargée, devant notamment renoncer à compléter une étape en raison de nausées. Elle a cependant repris le volant avec brio le lendemain.

« Elles ont tout fait pour pouvoir performer. On savait que les deux avaient une bonne synergie », a raconté au Progrès Dany Tremblay quelques instants après avoir retrouvé Claudia.

« Sans nécessairement changer, on sait qu’elles ont vécu des choses intenses », a mentionné Dany.

En aucun moment, les gars n’ont douté que leurs blondes relèveraient les nombreux défis de l’épreuve.

Frédéric Guérin, Isabelle Privé, Claudia St-Pierre et Dany Tremblay étaient bien heureux de retrouver.

« J’avais entièrement confiance. Elles s’étaient bien préparées. Je n’étais pas inquiet », a conclu Frédéric.

Même si elles ont abandonné une étape, elles ont pris le 134e rang sur les 143 équipes inscrites.

Les autres de la région

Cynthia Ouellet et Mireille Marcil, de Dolbeau-Mistassini, ont obtenu la 28e place. Marjorie Morin, de Saint-Félix-d’Otis, la 44e place.

+

DES ESTRIENNES SATISFAITES

Une seule étape du Trophée Roses des Sables a été remportée par des Québécoises, soit celle de nuit de samedi. Caroline Bergeron et Marie-Anaïs Sauvé, de Sherbrooke, avaient alors obtenu le plus de points. Deux autres Estriennes ont raconté avoir beaucoup apprécié leur semaine. «C’était vraiment toute une expérience. On avait sous-estimé ce que c’était. C’était plus dur que ce à quoi on s’attendait. Mais on s’est dépassées», a indiqué Renée Roy de Granby, qui faisait équipe avec Julie Bertrand dans un 4x4. «J’ai trouvé ça très difficile. On ne pensait pas que les journées étaient aussi longues. Mais on ne s’est pas chicanées. Le but c’était de ne pas pelleter», a ajouté son amie, avec un large sourire de satisfaction. Elles ont terminé au 63e rang.