Les entrepreneurs Marc-Antoine Savard, Patrick Perron et Frédéric Morin entourent l’homme d’affaires Marc Saint-Gelais et le conseiller du secteur, Carl Dufour.

Trois nouveaux commerçants dans le centre-ville: un vent de jeunesse souffle à Arvida

Un vent de jeunesse souffle sur le centre-ville d’Arvida. Dès le 1er mars, trois jeunes entrepreneurs s’installeront dans un nouveau bâtiment qui aura pignon sur rue au coin du boulevard Mellon et de la rue Lawrie. Les résidants et travailleurs du secteur pourront alors profiter d’un studio de photographie, d’une crèmerie et du Resto Joachim, qui offrira une deuxième adresse.

Trois commerçants sur cinq se sont donc déjà entendus avec l’homme d’affaires Marc Saint-Gelais, propriétaire du bâtiment, dont la construction sera bientôt amorcée. Les discussions sont bien avancées pour combler les deux autres locaux disponibles. Il s’agit d’un projet total d’un million $.

« Ce sont trois jeunes entrepreneurs qu’on aide et qu’on encourage. Ce sont à eux de foncer », a mentionné M. Saint-Gelais, lorsque rencontré par Le Quotidien en compagnie du conseilleur du secteur, Carl Dufour, et des entrepreneurs Patrick Perron (studio de photographie), Marc-Antoine Savard (crèmerie) et Frédéric Morin (Resto Joachim).

« C’est une belle jeunesse qui s’amène à Arvida. On l’a vu aussi avec Jack et Phil Musique. Les autres commerçants ont été patients et la patience nous a donné raison », a ajouté M. Dufour, précisant que le centre-ville d’Arvida a changé de visage, depuis son élection en 2009, et que le début des travaux au Théâtre Palace Arvida a créé un certain engouement dans le secteur.

Selon Marc Saint-Gelais, la construction du bâtiment devrait être complétée en février et l’ouverture officielle est prévue pour le 1er mars. De plus, au cours des prochaines semaines, il devrait être en mesure de confirmer quels commerces ou bureaux s’installeront de l’autre côté du boulevard Mellon, dans un autre de ses projets.

Crème molle végan

Marc-Antoine Savard et son associée, Marie-Pier Martel, seront à la tête de la nouvelle crèmerie du centre-ville d’Arvida. En plus de vouloir combler un manque pour ce type de commerce dans le secteur, ils pourraient bien combler un autre manque, cette fois à la grandeur du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

« J’aimerais beaucoup développer l’aspect végan dans la crème molle, et peut-être dans les sorbets et le gelato. À ce que je sache, il n’y en a pas tellement ici », a avancé M. Savard.

La crèmerie ne sera associée à aucune bannière puisque le concept « est un projet 100 % personnel. C’est parti de mon cru. Je trouvais que ça manquait à Arvida pour la population, les joueurs de soccer et les entreprises en émergence. Ils en avaient besoin alors j’ai pris la balle au bond avec une certaine aide de Promotion Saguenay pour trouver un partenaire en Marc Saint-Gelais ».

Studio à louer

Pour Patrick Perron, vidéaste et photographe pour vi2xp, la photographie est de plus en plus accessible grâce à des appareils qui sont plus faciles à utiliser et plus abordables. C’est pourquoi il mettra à la disposition des photographes un studio en lumière naturelle qu’ils pourront louer pour des séances personnelles ou professionnelles.

« Il y aura un concept de formation à travers ça. Moi aussi, je vais m’installer là. J’avais déjà de la formation, et avec le studio, je vais pouvoir axer là-dessus », a expliqué M. Perron

Restauration rapide

Le nouveau projet du Carré Davis d’Arvida permettra au propriétaire du Resto Joachim, Frédéric Morin, d’avoir une deuxième place d’affaires. Des approches avaient déjà eu lieu l’an dernier, mais « avec un beau projet comme ça, avec la demande qu’il y a, les travailleurs et les quartiers résidentiels, c’est un bon investissement ».

Le concept sera le même qu’à Chicoutimi, sur la rue Price, « avec les mêmes recettes et la même tradition depuis 65 ans », a promis M. Morin, qui devrait travailler dans le nouveau restaurant.