Trois concessionnaires automobiles ont décidé de mettre leurs employés de garage en lock-out.

Trois concessionnaires décrètent un lock-out

Les employés de garage de trois concessionnaires automobiles de la région sont en lock-out. Il s'agit du personnel de Volvo du Fjord de Chicoutimi, Mitsubishi de Roberval et Chrysler-Dodge de Dolbeau-Mistassini.
En tout, une quinzaine d'employés sont touchés.
Conseillère en relations de travail pour la Corporation des concessionnaires d'automobiles du Saguenay-Lac-Saint-Jean-Chibougamau, Annie Coulombe soutient que les concessionnaires n'ont fait qu'exercer leur droit conféré par le Code du travail.
«Le 6 février dernier, les parties syndicales et patronales se sont rencontrées. Au terme, le syndicat a annoncé qu'il communiquerait afin de faire connaître la prochaine date de négociations. Nous avons simplement reçu un fax disant qu'il y aurait un vote de grève le samedi 23 février», explique-t-elle.
«Considérant la réponse du 6 février, trois concessionnaires sur les 26 qui sont en situation de négociations ont décidé de négocier directement et de soumettre une offre finale à leurs employés. L'offre expirait hier (mercredi soir). Comme ils n'ont eu de nouvelles ni des employés, ni du syndicat, ils ont décidé de décréter un lock-out», résume Mme Coulombe.
«C'est dommage, les concessionnaires ont pris leurs responsabilités en déposant une offre, mais n'ont eu aucune réponse du syndicat.»
Il a été impossible hier de joindre le président du Syndicat démocratique des employés de garage du Saguenay-Lac-Saint-Jean (affilié à la CSD).