Trois appels d'offres publiés pour le Palais de justice de Roberval

La Société québécoise des infrastructures (SQI) a publié vendredi trois appels d’offres afin de recruter les firmes qui seront responsables des dessins d’architecture et des travaux de génie civil, mécanique et électrique en vue de la rénovation et l’agrandissement du Palais de justice de Roberval.

Les volumineux documents, dont certains dépassent les 650 pages, indiquent qu’en décembre 2021, à la fermeture des travaux, les ministères de la Justice, de la Sécurité publique et la Direction des poursuites criminelles et pénales (DPCP) disposeront d’un immeuble de 7653 mètres cubes, dont 1811 m.c. seront des espaces conservés du palais actuel une fois réaménagé.

Les entrepreneurs désignés devront procéder à la démolition de l’ancien établissement de détention érigé en 1911 et 1951 afin de dégager le site et la rive du lac Saint-Jean. L’agrandissement d’une superficie d’environ 6000 mètres carrés de plancher sera réparti sur trois étages où seront regroupés les secteurs névralgiques du palais de justice. Ce dernier subira une transformation intérieure majeure puisque seuls les planchers, les murs extérieurs et les éléments porteurs seront conservés. Les interventions extérieures prévues aux murs, à la toiture et aux ouvertures visent une consolidation structurale de la tour centrale et du clocher et une mise en valeur patrimoniale des éléments architecturaux, portes, fenêtres, toiture, lucarnes et corniches.

L’immeuble actuel et le nouvel espace seront reliés par un hall de circulation qui aboutira à l’avant et à l’arrière des deux nouvelles entrées publiques qui seront aménagées.

Selon les renseignements fournis, l’agrandissement principal sur la nouvelle portion du site, côté sud, permet de procéder à la construction tout en conservant les activités juridiques dans les installations actuelles. Il ne sera donc pas nécessaire de procéder à l’aménagement d’un palais de justice temporaire, ce qui représente des avantages au chapitre des échéanciers et au coût du projet.

Le coût estimé des travaux est évalué à 43,5 M $, ce montant étant la base à l’évaluation des honoraires professionnels.

Deux phases

La première phase comprend la construction et l’agrandissement principal au sud du bâtiment existant sur la portion agrandie du site ainsi que l’aménagement des voies d’accès des véhicules de la magistrature et du ministère de la Sécurité publique.

La seconde phase prévoit la démolition des aménagements intérieurs du palais de justice actuel, la démolition de l’ancien établissement de détention, la rénovation du palais de justice et la réalisation des aménagements du site.

Le calendrier des travaux prévoit le lancement de l’appel d’offres pour la phase 1 en mars 2019 pour la livraison partielle en novembre 2020 tandis que l’octroi des premiers contrats de la phase 2 sera effectué en janvier 2021 pour être livré en décembre de la même année.