En mars dernier, Tristan Boily avait eu le bonheur de rencontrer Sonny et Érick Caouette, du groupe 2Frères.

Tristan «parti jouer comme un enfant»

Le petit Tristan Boily a perdu son combat contre le cancer, mercredi matin, à l'âge de 8 ans.
C'est sa mère, Caroline Tremblay, qui en a fait la triste annonce dans une publication Facebook. 
« À 4 h ce matin, mon grand garçon, mon super héros, le plus fort des combattants, a déployé ses ailes pour aller enfin se reposer, a-t-elle exprimé. C'est durant nos petites vacances en Outaouais qu'il a choisi ce moment. Il ne voulait pas retourner à la maison, il est parti dans mes bras, trop rapidement. C'est le coeur brisé que nous sommes en route vers la maison, sans lui, mais je sais qu'il est là avec nous pas loin. Repose-toi mon grand, tu as maintenant le droit de jouer comme un enfant. Je ne te dis pas au revoir, car je sais que tu es là. On t'aime très fort. »
Le message a attiré de nombreux messages de sympathies. En plus de ses parents, Caroline Tremblay et Mario Boily, Tristan laisse également dans le deuil sa grande soeur Jade.
En mars dernier, Tristan Boily avait eu le bonheur de rencontrer Sonny et Érick Caouette, du groupe 2Frères.
Rechute
Il y a un peu plus d'un an, au printemps 2016, la bonne nouvelle était tombée pour la famille. Tristan était en rémission d'un cancer du cerveau. Malheureusement, depuis cet hiver, il était à nouveau malade et devait subir des traitements de radio et de chimiothérapie. Un spectacle-bénéfice avec le groupe 2Frères, au Vieux-Théâtre à La Baie, avait d'ailleurs été organisé pour la famille qui devait se déplacer fréquemment à l'extérieur de la région pour les traitements. 
La triste nouvelle a touché le duo qui a appris la nouvelle via les médias sociaux. « C'est tellement triste. Quand Érik et moi on a vu la nouvelle, on a été particulièrement touchés. Je ne m'attendais pas à ça. C'était un petit garçon tellement combattant, plein d'espoir, a confié Sonny Caouette lors d'un entretien téléphonique. On a eu la chance de la côtoyer, de jaser avec sa famille, de connaître les gens autour de lui... On est profondément touchés. »
En 2015, le petit Tristan était l'enfant porte-parole du Défi des têtes rasées Leucan. C'est avec le sourire accroché au visage qu'il avait donné les premiers coups de rasoir à son père et à son grand-père.
(Avec Anne-Marie Gravel)