À Grande-Baie, l’épaisseur de la glace atteint 13 pouces.

Trente bénévoles pour arroser

Le faible couvert de glace dans certains secteurs de l’Anse-à-Benjamin et Grande-Baie nécessitera des opérations d’arrosage. C’est pourquoi Contact Nature s’apprête à mobiliser une trentaine de bénévoles bien équipés pour effectuer cet arrosage ciblé dans le but d’accélérer l’entrée des cabanes de pêche sur les sites.

À la lumière des analyses effectuées par Hydro-Météo, Marc-André Galbrand, directeur général de Contact Nature, constate que le couvert de glace est très variable, sur la baie des Ha ! Ha !, de sorte qu’à certains endroits, il n’atteint même pas six pouces, en particulier dans le secteur de l’Anse-à-Benjamin, où la mesure moyenne de glace effective est de huit pouces comparativement à onze pouces à Grande-Baie. À l’éperlan sur le lac Kénogami, la mesure indique 13 pouces de glace.

Dans le cas de la baie des Ha ! Ha !, des accumulations de neige conjuguées aux fortes marées qui ont atteint vingt pieds ces derniers jours sont responsables de la situation. Ces mêmes marées hautes ont endommagé les rampes d’accès au Saguenay puisqu’à marée basse, la glace en bordure se tasse et forme des fissures. En marée haute, l’eau s’infiltre et forme des étangs. 

L’arrosage constituera une première et c’est pourquoi, vendredi matin, un appel a été lancé à une trentaine de bénévoles afin de se préparer à l’arrosage des glaces dès que l’opération déneigement sera terminée. Il est demandé à ces bénévoles de s’amener avec des motoneiges, VTT, tarières, bidons d’essence, pelles et tranches à glace en plus de vêtements chauds, lunettes de ski, cagoules, etc.

Selon les explications fournies, l’arrosage visera d’abord l’atteinte des douze pouces nécessaires là où seront situés les rues et les emplacements pour les cabanes les plus lourdes. M. Galbrand explique qu’en dépit des froids extrêmes atteints ces derniers jours, un phénomène physique fait en sorte qu’en bas de moins 18 degrés, la glace n’épaissit pas tellement plus vite qu’entre moins 10 et moins 18. 

Autrement dit, la glace n’épaissira pas deux fois plus vite à une température de moins 20 par rapport à une température de moins 10. La glace se forme par le dessous sans arrosage et à l’extérieur lors d’un arrosage, ce qui devrait accélérer le processus.

Le conseiller municipal responsable du dossier, Martin Harvey, a bon espoir que l’entrée des cabanes pourra débuter quelques jours avant l’ouverture de la pêche aux poissons de fond, soit le 13 janvier, tout en souhaitant ne pas vouloir créer de faux espoirs. 

Le bornage du secteur Grande-Baie aura lieu en fin de semaine et suivra le déneigement. Le bornage est déjà complété à l’Anse-à-Benjamin. M. Harvey croit qu’il faut demeurer positif puisqu’un début de saison prématuré s’annonce étant donné que l’an dernier, l’embarquement des cabanes a été effectué le 26 janvier.