Tremblay-Larouche critique son rival

Le Jonquiérois Daniel Tremblay-Larouche, candidat indépendant pour l’élection partielle du district 1 de Saguenay, qui aura lieu le 15 décembre, s’en prend à son adversaire Gilles Tremblay, candidat de l’Équipe du Renouveau démocratique (ERD).

Réagissant à l’article publié vendredi dans Le Quotidien, Daniel Tremblay-Larouche s’explique mal la manoeuvre de l’ERD et du candidat Gilles Tremblay, qu’il qualifie de manipulatrice et dolosive. Il accuse M. Tremblay de prendre des engagements dans des dossiers qui ne se situent pas dans le district qu’il prétend vouloir représenter.

Le candidat de l’ERD a dit vouloir revaloriser le centre-ville de Jonquière.« Je trouve tout à fait inadéquats les propos du candidat Gilles Tremblay de l’ERD, qui se sert de dossiers qui sont déjà bien en route, tels que le projet de la place Nikitoutagan afin de mousser sa candidature. En fait, cette infrastructure ne se trouve même pas dans le district 1, mais bien dans le district 4, représenté par le conseiller indépendant Kevin Armstrong. C’est à la limite de la mauvaise foi. [...] C’est aussi un manque de respect flagrant envers le conseiller Armstrong, élu du district 4.

« Je vois mal comment ce candidat, Gilles Tremblay, issu de la culture partisane de l’ERD, pourrait contribuer positivement au développement de l’arrondissement de Jonquière, puisque manifestement, il fait preuve d’un manque élémentaire de courtoisie envers le conseiller Armstrong. »


« Cette infrastructure ne se trouve même pas dans le district 1. »
Daniel Tremblay-Larouche

M. Tremblay-Larouche accuse M. Tremblay de faire preuve d’incohérence lorsqu’il enjoint les citoyens de Jonquière à faire leurs emplettes des Fêtes dans les commerces de proximité du secteur.

« Effectivement, j’ai constaté que le matériel publicitaire du candidat de l’ERD provient d’une imprimerie de l’arrondissement Chicoutimi. Pourtant, nous avons ici même, dans l’arrondissement de Jonquière, des fournisseurs très compétents et professionnels. J’ai d’ailleurs confié l’ensemble de mes besoins d’impression à des firmes de Jonquière. Il faudrait au minimum que le candidat de l’ERD montre l’exemple », rappelle Daniel Tremblay-Larouche