Travailleurs handicapés congédiés: Walmart suscite l'indignation

La décision de Walmart Canada de congédier ses travailleurs handicapés a suscité l’indignation chez certains organismes et citoyens à travers la province.

L’animateur de l’émission La Voix, Charles Lafortune n’a pas maché ses mots vendredi sur Twitter pour dénoncer cette décision de la multinationale.

«JE NE SACRE JAMAIS SUR MON FIL MAIS... TABARNACK! VOUS ME VERREZ PAS DANS UN WALMART DE SITÔT! AVRIL EST LE MOIS DE L’AUTISME ET LE BLEU SA COULEUR... WALMART DEVRAIT CHANGER SON ENSEIGNE POUR DU BRUN MARDE!», a-t-il écrit. Ce dernier est justement père d’un enfant souffrant d’autisme.

LIRE AUSSI: Walmart congédie des déficients intellectuels

LIRE AUSSI: Les voix s'élèvent contre la décision de Walmart

Jeudi, on apprenait que le détaillant avait choisi de mettre fin abruptement à son programme d’intégration au travail qui favorisait l’embauche de travailleurs souffrant entre autres de déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l’autisme. 

Cette mesure s’applique pour les 26 succursales du Québec, dont les six de la Capitale-Nationale.

Dans une réponse à un journaliste du Nouvelliste, Walmart Canada a confirmé avoir récemment passé en revue son programme de formation professionnelle. «Ces vérifications tiennent compte des changements à la législation, de nos propres politiques et visent à nous assurer de travailler de façon efficace et pertinente», s’est contenté de répondre la direction de l’entreprise.

Le Regroupement d’organismes de personnes handicapées, région Mauricie, a aussi dénoncé cette situation.

Jeudi, l’action de Walmart a clôturé à 88,97 $, en hausse de 1,30 $ à la Bourse de New York.

Avec Le Nouvelliste

+