La mairesse de Saguenay, Josée Néron, a tenu à féliciter le nouveau député conservateur.

Travailler de concert avec le nouvel élu

(Franceska Hébert) – Au lendemain de l’élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord, la mairesse de Saguenay, Josée Néron, et la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord ont tenu à féliciter Richard Martel pour « le travail de terrain extraordinaire et la belle campagne propre » qu’il a menée. Elles sont d’ailleurs toutes deux positives à l’idée de travailler de concert avec Richard Martel.

« Après avoir été orpheline pendant plus de six mois, la population de Chicoutimi-Le Fjord peut maintenant compter sur un représentant à la Chambre des communes pour faire entendre sa voix. J’entends travailler de concert avec M. Martel afin de faire avancer les principaux dossiers de sa circonscription, soit le développement de la Zone industrialo-portuaire, le service de douanes et les drones à la Base militaire de Bagotville », a souligné Mme Néron.

Elle entend aussi solliciter, au cours des prochaines semaines, une rencontre avec le nouveau député afin de discuter des dossiers prioritaires pour son secteur.

De son côté, la directrice de la Chambre de commerce, Sandra Rossignol, se dit ouverte à travailler avec le politicien afin de défendre des dossiers comme la question des ports et des chemins de fer.

« Richard est un combattant et je suis certaine qu’il sera un excellent interlocuteur pour mener à bien ses projets », a-t-elle laissé savoir.

Richard Martel a d’ailleurs réitéré son désir de créer des emplois pour permettre d’attirer des jeunes en région.

Parmi les dossiers chauds, Mme Rossignol compte sur le soutien de Richard Martel quant aux audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) pour le projet de transformation de minerai de Métaux BlackRock au port de Grande-Anse. « Le défi dans ce projet, c’est le transport par bateau et ce sera de voir comment le fédéral peut nous appuyer là-dedans. »

+

PHIL DESGAGNÉ HEUREUX POUR L'EX-COACH

(Annie-Claude Brisson) – Les réactions sont nombreuses à la suite de l’élection de Richard Martel et, visiblement, le milieu sportif n’y échappe pas. Phil Desgagné est bien heureux pour l’ancien entraîneur de hockey. « Il se cherchait un niveau défi. Je sais qu’il suivait la politique de près pour en avoir discuter », a-t-il dit.

Phil Desgagné est d’avis que le travail est loin d’être terminé pour le nouveau député de Chicoutimi-Le Fjord. « Il a le défi devant lui. C’est un monde d’adultes. Tout le monde tire la couverte de son bord. Il devra apprendre à gérer les dossiers. Au moins, le fait d’être à l’opposition lui permettra cela », ajoute-t-il.

Le chroniqueur sportif décèle certaines similitudes entre l’univers sportif de Martel et la politique qu’il apprendra davantage à connaître. Selon lui, les débats, la stratégie et les bons communicateurs se retrouvent dans les deux mondes. 

« Je pense qu’il va se tirer d’affaire », conclut Phil Desgagné.