Contenu commandité
Travail et candidature
Mario Simard est chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Mario Simard : la souplesse pour se lancer

La carrière du candidat bloquiste dans Jonquière, Mario Simard, offre une latitude qui lui permet de faire campagne sans trop de casse-tête. Contrairement à d’autres candidats, un congé sans solde ne sera pas requis pour celui qui œuvre dans le milieu universitaire.

Le chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi avoue être relativement chanceux face à ses conditions professionnelles qui permettent plus facilement de concilier une campagne électorale.

Une partie de ses engagements professionnels débutera après l’élection du 21 octobre. De plus, la période estivale lui a permis de prendre de l’avance dans son travail afin de traverser plus facilement la campagne électorale.

« Lorsqu’on enseigne au niveau universitaire, on a un horaire qui est beaucoup plus flexible. Effectivement, c’est un avantage pour moi contrairement à des personnes qui sont dans des milieux plus traditionnels ou qui supposent des horaires plus serrés », souligne-t-il.

Celui qui a été l’attaché politique de l’ancien député Claude Patry et qui était impliqué dans le mouvement OUI-Québec n’aura pas à se prévaloir d’un congé sans solde ni à prendre plusieurs jours de congé.

Conscient des différences entre la fonction publique et le domaine privé, le candidat bloquiste dans Jonquière lance l’idée de revoir les mécanismes en place afin de permettre à des gens occupant un emploi au privé de faire le saut plus facilement en politique.

Mario Simard ne s’en cache pas, certains de ses collègues ont refusé de faire le saut en politique afin de ne pas porter ombrage à leur carrière.

« La participation politique active, dans le milieu universitaire, ce n’est pas toujours ce qui est le mieux. Ça ne devrait pas être le cas. Chaque individu est appelé, s’il le souhaite, à se lancer en politique. Il ne devrait pas y avoir de ces irritants qui nous empêchent de faire le saut », exprime-t-il.