Contenu commandité
Travail et candidature
Alexis Brunelle-Duceppe est à l’emploi de Produits forestiers Résolu depuis le début de l’année.

Alexis Brunelle-Duceppe : entre l’usine et le porte-à-porte

En s’établissant avec sa famille au Lac-Saint-Jean il y a deux ans, Alexis Brunelle-Duceppe a dû se rendre à l’évidence ; les occasions professionnelles lui permettant d’exercer son métier de perchiste n’étaient pas légion. Après une année et demie à avaler les kilomètres qui séparent Montréal de la région, le technicien de plateau qui comptait 19 années d’expérience a fait le choix de se réorienter. Ainsi, le candidat bloquiste dans Lac-Saint-Jean occupe, depuis janvier, un emploi en production à l’usine almatoise de Produits forestiers Résolu.

Depuis l’annonce de sa candidature à l’investiture dans la circonscription Lac-Saint-Jean, à la mi-avril, le fils de Gilles Duceppe conjugue son emploi en usine à sa vie familiale et à ses engagements politiques.

Chaque vendredi, il reçoit son horaire de travail qui débute aussi rapidement que le dimanche suivant. « C’est parfois difficile à gérer pour mon équipe. Dès que j’ai mon horaire, je le transmets à mon équipe. Ensuite, on organise mon horaire politique en fonction de mon horaire à l’usine pour la semaine. On ne peut pas tellement prévoir de choses à l’avance », explique celui qui travaille entre 36 et 48 heures par semaine.

Le candidat bloquiste doit également composer avec les quarts de travail de jour et de nuit. Rencontré au souper dans les rues de la Traversée internationale du lac Saint-Jean, il y a quelques semaines, Alexis Brunelle-Duceppe n’avait dormi que quelques heures, puisqu’il avait travaillé la nuit précédente.

Depuis avril, la petite famille économise en vue d’un congé sans solde prévu du 15 septembre au 22 octobre, soit le lendemain de l’élection.

Celui qui a vécu la politique à travers les yeux d’un fils de politicien rappelle l’importance des conjoints et des conjointes. « On a une vie de famille à respecter à travers tout ça. Une chance que ma conjointe est avec moi et qu’elle est compréhensive. Cela lui amène une charge de travail incroyable. J’ai eu un bon modèle avec mes parents sur comment gérer ça. Je m’inspire d’eux pour faire la bonne chose », exprime-t-il.

Malgré les particularités de son emploi et la vie familiale avec trois enfants, le représentant du Bloc québécois assure que le travail sur le terrain se déroule bien.

Advenant une défaite, Alexis Brunelle-Duceppe, qui n’envisage pas un tel scénario, enfilera ses équipements de protection individuelle et retournera à l’usine le 23 octobre.