Contenu commandité
Actualités
Travail et candidature
Près d’une dizaine de candidats tenteront de se faire élire dans les circonscriptions de Lac-Saint-Jean, Jonquière et Chicoutimi-Le Fjord, lors des élections fédérales du 21 octobre prochain. Pour y parvenir, les personnes qui représentent le Parti conservateur du Canada, le Parti libéral du Canada et le Bloc québécois ont mis en veilleuse, en partie ou totalement, leur carrière professionnelle. Le Quotidien s’est intéressé à la façon dont ils concilient leur vie professionnelle et leur travail sur le terrain en vue du scrutin fédéral.
Partager

Actualités

Valérie Tremblay : la politique, une passion coûteuse

La candidate bloquiste dans Chicoutimi-Le Fjord, Valérie Tremblay, amorcera la prochaine rentrée scolaire dans un autre rôle, soit celui d’enseignante en mathématiques au niveau secondaire. Celle qui cumule plus d’une quinzaine d’années d’expérience compte enseigner jusqu’au déclenchement officiel de l’élection.

C’est ensuite un congé sans solde qui l’attend, et ce, pendant la durée de la campagne électorale qui se terminera le 21 octobre prochain.

Actualités

Alexis Brunelle-Duceppe : entre l’usine et le porte-à-porte

En s’établissant avec sa famille au Lac-Saint-Jean il y a deux ans, Alexis Brunelle-Duceppe a dû se rendre à l’évidence ; les occasions professionnelles lui permettant d’exercer son métier de perchiste n’étaient pas légion. Après une année et demie à avaler les kilomètres qui séparent Montréal de la région, le technicien de plateau qui comptait 19 années d’expérience a fait le choix de se réorienter. Ainsi, le candidat bloquiste dans Lac-Saint-Jean occupe, depuis janvier, un emploi en production à l’usine almatoise de Produits forestiers Résolu.

Depuis l’annonce de sa candidature à l’investiture dans la circonscription Lac-Saint-Jean, à la mi-avril, le fils de Gilles Duceppe conjugue son emploi en usine à sa vie familiale et à ses engagements politiques.

Actualités

Mario Simard : la souplesse pour se lancer

La carrière du candidat bloquiste dans Jonquière, Mario Simard, offre une latitude qui lui permet de faire campagne sans trop de casse-tête. Contrairement à d’autres candidats, un congé sans solde ne sera pas requis pour celui qui œuvre dans le milieu universitaire.

Le chargé de cours à l’Université du Québec à Chicoutimi avoue être relativement chanceux face à ses conditions professionnelles qui permettent plus facilement de concilier une campagne électorale.

Actualités

Philippe Gagnon : à temps plein dans la campagne

En prenant la décision de se lancer en politique fédérale, l’ancien athlète paralympique Philippe Gagnon ne comptait pas faire les choses à moitié. Celui qui porte les couleurs du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Jonquière se consacre à temps plein à sa campagne électorale depuis le 1er juillet.

Pour y parvenir, l’agent de gestion à l’Université du Québec à Chicoutimi a obtenu un congé sans solde, et ce, près de deux mois avant le déclenchement de l’élection générale.

Actualités

Jocelyn Fradette : rien à perdre, tout à gagner

Enseignant depuis 27 ans, Jocelyn Fradette n’en est pas à sa première expérience de campagne électorale. Celui qui touche pour la première fois au palier fédéral à titre de candidat conservateur a déjà, par le passé, flirté avec les autres niveaux politiques.

Il a fait campagne une première fois en 2002 en se présentant aux élections provinciales sous la bannière de l’ADQ et perdant, par quelques centaines de votes, derrière le candidat péquiste Stéphan Tremblay.