L’annonce faite par Pierre Lavoie a été ponctuée d’un moment d’émotion alors que des élèves de l’école primaire Fréchette sont arrivés en chantant sur l’air de Gilles Vigneault Mon cher Pierre.

Transport et ski de fond gratuits

Les jeunes élèves de huit écoles du Bas-Saguenay et de la Haute-Côte-Nord pourront pratiquer le ski de fond et être transportés gratuitement au pied du Mont-Édouard, cet hiver, en raison de l’implication de la Fondation Pierre-Lavoie et de divers commanditaires. Cette initiative devrait s’étendre à 18 autres centres à travers le Québec.

L’annonce a été faite par l’athlète Pierre Lavoie, mardi, lors du lancement de la saison touristique hivernale du Bas-Saguenay où il agissait à titre de président d’honneur.

Depuis quelques années déjà, les jeunes de douze ans et moins du Bas-Saguenay (Saint-Félix-d’Otis, L’Anse-Saint-Jean, Rivière-Éternité, Ferland-et-Boilleau et Petit-Saguenay) peuvent pratiquer gratuitement le ski alpin au Mont-Édouard, une façon d’encourager les jeunes à pratiquer un sport, explique Pierre Lavoie.

Lors de la prochaine saison, ces mêmes jeunes ainsi que ceux des écoles de Saint-Siméon, Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac, auront l’occasion de s’adonner à la pratique du ski de fond puisque la Fondation Pierre-Lavoie, aidée du fabricant de ski Rossignol et Sport Expert, ont procédé à l’achat d’une soixantaine d’ensembles de ski de fond qui seront mis à la disposition de ces élèves gratuitement. 

Ces jeunes pourront parcourir les sentiers d’environ six kilomètres aménagés sur des lots privés accessibles par le stationnement de la station de ski. 

« Le problème qu’on a constaté dans l’organisation d’activités parascolaires est la difficulté de transporter les jeunes, de disposer des équipements appropriés et les coûts d’entrée dans les centres de ski. Tout coûte tellement cher », explique M. Lavoie.

Pour surmonter la difficulté du transport, M. Lavoie a eu l’aide de l’homme d’affaires Hugo Gilbert, président d’Intercar, qui a donné un autobus de transport usager. Cet autobus a été remis complètement à neuf par le concessionnaire Girardin Blue Bird, de Drummondville. Les coûts reliés aux dépenses de carburant et l’embauche d’un chauffeur seront défrayés par les petits budgets dont disposent les écoles, a expliqué M. Lavoie. De son côté, la station de ski du Mont-Édouard s’engage à remplacer ou réparer les équipements en cas de bris. « Tout ça fait partie d’un projet unique au Québec qui sera annoncé bientôt. Le Mont-Édouard a servi un peu de projet-pilote », mentionne Pierre Lavoie.

Mme Angéline Gagné sera responsable de la coordination du programme auprès des écoles concernées.

L’initiative s’inscrit dans le cadre du projet Mesure de l’heure en vertu duquel 450 écoles primaires de la province se sont engagées à faire bouger les jeunes une heure par jour avec pour objectif l’atteinte de la norme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’annonce faite par M. Lavoie a été ponctuée d’un moment d’émotion alors que des élèves de l’école primaire Fréchette sont arrivés au bar de la station en chantant sur les airs de Gilles Vigneault «Mon cher Pierre» accompagnés de l’enseignante Denise Lavoie.

Le maire de L’Anse-Saint-Jean, Lucien Martel, s’est montré très satisfait de l’initiative de la Fondation Pierre Lavoie et des commanditaires impliqués. « La fourniture d’équipements de ski de fond pour les jeunes, c’est intéressant. Le don d’un autobus constitue un gros avantage », affirme M. Martel. Il a ajouté que le Mont-Édouard fait beaucoup pour les jeunes d’âge primaire. La saison dernière, 300 billets journaliers ou de saison ont été remis à des jeunes du Bas-Saguenay.