Le maire d’Alma, Marc Asselin, se réjouit des mesures annoncées par Québec sur le transport aérien régional.

Transport aérien: le maire d’Alma satisfait

Le maire d’Alma, Marc Asselin, est satisfait des sommes dédiées au transport aérien régional dans le plus récent budget du gouvernement du Québec. Il espère maintenant qu’Ottawa mettra à son tour la main à la pâte pour améliorer le sort des aéroports régionaux.

M. Asselin, qui siège au Comité sur le transport aérien de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), croit que les efforts des municipalités au cours des dernières années ont porté leurs fruits. 

«Par les mesures annoncées [mardi], le gouvernement passe de la parole aux actes et respecte les engagements qu’il a pris en février dernier lors du Sommet sur le transport aérien régional», souligne M. Asselin par voie de communiqué. 

Avec les 173,2 millions de dollars prévus sur cinq ans, les aéroports régionaux pourront jouer pleinement leur rôle de moteurs économiques locaux et régionaux selon lui.

Le financement de Québec permettra notamment de rénover les infrastructures aéroportuaires et de bonifier le programme de réduction des tarifs aériens. 

Au tour d’Ottawa

Il fait valoir que le prix des billets pour les vols régionaux est en moyenne 55 % plus élevé au Québec qu’ailleurs au Canada selon une étude réalisée en 2017 pour le compte de l’UMQ. 

Marc Asselin estime que les besoins en immobilisations aéroportuaires se chiffraient à près de 400 millions de dollars sur cinq ans dans l’ensemble du Québec. Il reste donc du travail à accomplir, particulièrement auprès du gouvernement fédéral, selon lui. 

L’aéroport d’Alma est situé à cinq kilomètres du centre-ville et génère près de 60 emplois.