Transport adapté : des impacts chez des commerçants

Les coupes qu’a subies le service de transport adapté de Saguenay n’ont pas seulement des impacts sur les usagers. Le propriétaire du salon L’Île du quilleur de La Baie, Sylvain Brisson, déplore que plusieurs de ses clients ne puissent plus se déplacer à son commerce, faute de transport.

Chaque dimanche, environ 32 personnes souffrant d’un handicap se présentent au salon de quilles. Ils jouent quelques parties et y partagent des collations. Depuis deux semaines, ce nombre a diminué de moitié, en raison des coupes annoncées par la Société de transport du Saguenay (STS).

« Depuis deux dimanches, nous recevons environ 15 joueurs ; c’est deux fois moins. Ceux qui viennent s’arrangent par leurs propres moyens pour se déplacer, mais plusieurs d’entre eux ne peuvent pas venir. C’est plate pour eux, mais aussi pour nous, puisque ça rapporte tout de même de l’eau au moulin », a expliqué le propriétaire du commerce, Sylvain Brisson.

« C’est l’organisme IntégrAction La Baie qui organise ces activités de quilles, qui ont lieu tous les dimanches, entre septembre et mai. Les gens jouent et consomment de la nourriture. Ça nous fait une clientèle intéressante. On parle quand même d’une trentaine de personnes. Ils ont un genre de ligue et ont du plaisir », a ajouté M. Brisson, qui se désole aussi pour les usagers, qui se font nombreux à dénoncer les coupes que subit le service de transport adapté depuis deux semaines.

La STS a annoncé, il y a deux semaines, devoir couper dans son service de transport adapté, en raison d’un manque de main-d’œuvre que connaissent les transports sous-traitants comme Intercar. Les services sont surtout touchés les vendredis soir et les fins de semaine, mais ont aussi des répercussions en semaine, comme nous l’ont expliqué certains usagers. Activités remises ou annulées, retards à différents rendez-vous comme chez le dentiste, par exemple, ou carrément incapacité de s’y présenter ont été décriés par les usagers.

Du côté de la STS, on a assuré être en mode solution.

Le service de transport adapté pouvait effectuer jusqu’à 800 transports par jour. Les transports de masse, comme les vendredis soir, alors que des soirées de style discothèque y sont organisées et réunissent une centaine de personnes, sont devenus très difficiles, voire impossibles, en raison du manque de chauffeurs.

Le transport adapté est utilisé autant par les personnes souffrant d’un handicap physique qu’intellectuel. Environ 2000 personnes en sont membres.