Les députés bloquistes Alexis Brunelle-Duceppe et Mario Simard.
Les députés bloquistes Alexis Brunelle-Duceppe et Mario Simard.

Transferts en santé: la balle est dans le camp du fédéral, dit le Bloc

Marc-Antoine Côté
Marc-Antoine Côté
Le Quotidien
Les deux députés bloquistes de la région, Alexis Brunelle-Duceppe et Mario Simard, se réjouissent de l’adoption par la Chambre des communes de la motion de leur parti, qui exige une hausse des transferts en santé. Ils attendent maintenant des actions du fédéral.

La Chambre demande au gouvernement d’augmenter de façon « significative et durable » les transferts canadiens dans le réseau d’ici la fin de l’année afin de soutenir les efforts des différents gouvernements provinciaux, mais surtout des travailleurs de la santé.

La motion adoptée mercredi souligne le travail « extraordinaire » de ces derniers depuis le début de la pandémie, tout en reconnaissant les sacrifices exigés.

Outre le Parti libéral, toutes les formations politiques ont appuyé le Bloc Québécois.

« Il n’y a rien de plus important en ce moment que de soutenir le réseau de la santé et pour le fédéral, ça veut dire augmenter les transferts en santé. C’est son seul rôle. C’est de l’argent des Québécois dont il s’agit. Il doit servir à la priorité des Québécois : la santé. Nous faisons face à une crise sanitaire et le gouvernement Trudeau doit faire sa part, comme la Chambre lui demande à l’initiative du Bloc Québécois », résume le député de Lac-Saint-Jean, Alexis Brunelle-Duceppe.

La présidente du Syndicat des professionnelles en soins du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Julie Bouchard, s’est montrée satisfaite de cette « étape franchie par les parlementaires ». Elle estime que le gouvernement du Canada a désormais un mandat clair, soit celui d’injecter plus d’argent dans le réseau de la santé québécois.

« Il n’y a qu’une seule option pour Justin Trudeau : accéder à cette demande nécessaire et légitime », conclut le député de Jonquière, Mario Simard.