Un autobus scolaire

Transfert d'élèves: les parents proposent des solutions

Les parents concernés par un possible transfert de leurs enfants de l'école Carrefour étudiant vers une autre école de Saint-Félicien sont satisfaits de la rencontre qu'ils ont eue avec la présidente de la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets.
«Nous avons dressé la liste des problématiques. Nous avons obtenu une écoute constructive de la part de la commissaire et de la présidente. Nous avons senti une ouverture, mais il n'y a pas eu d'engagement pris sur les propositions que nous avons faites», mentionne la porte-parole des parents, Catherine Côté.
Une cinquantaine de parents ont fait part, la semaine dernière, de leurs craintes et les inconvénients liés au transfert de huit élèves de 3e année et de deux de 5e année.
Ils ont proposé des scénarios de localisation d'une classe dans l'église, dans le centre communautaire ou même dans une roulotte de chantier, le temps que le projet de construction d'un gymnase se concrétise pour dégager de la place dans l'école pour y aménager de nouvelles classes.
«Il s'agirait d'une situation temporaire, car si on transfère ces élèves pour l'automne 2017, ils seront transférés à nouveau quand le gymnase sera construit. Ça n'a pas de sens», affirme la mère.
À la Commission scolaire, la présidente Brigitte Gagné n'était pas prête à faire des commentaires à la suite de cette rencontre. La conseillère en communication Claudie Laroche a indiqué que les scénarios proposés par les parents étaient en cours d'analyse et que le sujet serait discuté lors du prochain conseil des commissaires.
Comme la Commission scolaire n'a pas statué sur les tâches d'enseignement par établissement, les parents gardent espoir que l'idée de transfert soit abandonnée.