Transfert de CAAF imminent

L'ouverture du nouveau maire de Roberval à l'égard du transfert de la garantie d'approvisionnement de la Scierie de Roberval vers celles de Saint-Félicien et La Doré semble en voie de porter fruit.
En affirmant haut et fort son accord vers un transfert des quelque 270 000 mètres cubes de bois de l'usine de Produits forestiers Résolu (PFR) de Roberval en novembre dernier, les propos de Guy Larouche ont tranché avec ceux de l'ancienne administration municipale, à un point tel qu'une annonce serait imminente.
Entre deux bouchées de tourtière, les discussions entre les parties impliquées se sont poursuivies durant la période des Fêtes concernant l'avenir de la scierie robervaloise, dont les installations sont fermées pour l'hiver.
« Il n'y a pas de solution parfaite et il n'y en aura pas. Il faut regarder vers l'avant et trouver quelque chose où tout le monde va se sentir confortable. Une annonce est imminente. Mais avant, le gouvernement et Produits forestiers Résolu (PFR) doivent compléter leurs négociations », pointe le magistrat.
Pour sa part, le porte-parole de PFR, Karl Blackburn, affirme sans réserve que tous les intervenants concernés par l'usine de Roberval regardent dans la même direction, ce qui constitue une première. Il assure que les discussions sont franches et que la volonté de trouver une solution permanente pour la scierie est unanime autour de la table de négociations.
« Nous travaillons en étroite collaboration. Nous avons de bonnes et franches discussions. Il y a rarement eu une volonté aussi unanime vis-à-vis le dossier de la scierie et celle-ci est partagée par l'ensemble des joueurs autour de la table.»
Sans vouloir s'avancer sur le scénario envisagé, le maire de Roberval et le porte-parole de Résolu s'entendent pour dire que les discussions continueront d'évoluer dans les prochains jours afin qu'une annonce soit faite dans les meilleurs délais. « Les discussions avancent très bien avec la ville, les travailleurs et le syndicat. Nous maintenons un contact ouvert et transparent avec notre personnel dans un souci de respect. Mais nous n'avancerons aucun élément de négociation sur la place publique. Les employés en seront les premiers informés lorsqu'une décision sera prise », soutient Karl Blackburn.
Bien que Guy Larouche ne cache pas son désir d'annoncer le fruit des pourparlers au cours des prochaines semaines, Karl Blackburn se fait un peu plus prudent. « Je ne m'avancerai pas sur le moment où une annonce sera faite. Il est clair que l'on espère en arriver à une conclusion dans les meilleurs délais et celle-ci sera la meilleure pour tout le monde. Pour le moment, l'usine est fermée pour l'hiver. Les séchoirs et la cour continuent d'être en opération. Mais pour ce qui est de la scierie, nous avons arrêté la production avant les Fêtes. »
Il est toujours possible que le projet de l'entreprise Bio-Ax de Serge Lamontagne se réalise dans la ville de Roberval. Il nous a cependant été impossible de joindre le promoteur sur ce sujet. Mais selon les propos de Karl Blackburn, cette possibilité est encore dans l'air. « M. Lamontagne a rencontré la MRC du Domaine-du-Roy qui est intéressée à être partenaire dans son projet. Les discussions se poursuivent. »