Station sous-terraine du tramway

Tramway: Québec ne sera plus le parent pauvre canadien, dit Labeaume

Fini le temps où Québec était la seule grande ville canadienne à ne pas posséder un réseau de transport en commun moderne!, s’est exclamé Régis Labeaume.

C'est ainsi que le maire de Québec a réagi au dévoilement du projet structurant de transport en commun de 3 milliards, lors d'une annonce conjointe avec le premier ministre Philippe Couillard, vendredi. Il en a également profité pour saluer la collaboration du Gouvernement du Québec dans l’élaboration de l’ambitieux projet de tramway de la Ville de Québec.

«Le Premier ministre m'a dit : Régis, il faut voir loin, il faut voir gros. Il ne me l'a pas dit deux fois ! […] «M. le premier ministre, vous êtes un homme de parole», a-t-il lancé à l’endroit de Philippe Couillard.

L’annonce du projet ne vient pas, selon le maire, mettre un terme aux discussions entourant l’élaboration d’un troisième lien entre les deux rives du Saint-Laurent, affirmant qu’«on n’a pas à choisir» entre les deux.

«On va travailler avec la ville de Lévis afin de développer l’interconnexion entre les deux rives, bien sûr. Et aussi faire avancer un projet de troisième lien entre Québec et la rive sud, et planifier, étudier de façon ordonnée, sans couper les coins rond. […] Nous nous sommes engagés à réaliser les deux projets, nous allons réaliser les deux projets», a convenu le premier ministre Philippe Couillard.

Ce dernier, qui a annoncé une contribution immédiate de 215 millions de dollars pour faire une étude, s’est également enthousiasmé de voir la capitale se doter d’un réseau de transport digne de ce nom.

«Notre capitale nationale se doit d’avoir enfin un réseau de transport collectif confortable, fiable et respectueux de l’environnement. Un réseau à la hauteur du statut et de la beauté d’une des plus belles villes du monde», a-t-il déclaré.