La journée de vendredi a été marquée par des chutes de pluie, de pluie verglaçante et de neige.

Tout un cocktail météo

(Myriam Gauthier) – La région a eu droit à tout un cocktail météo, vendredi. Après qu’un record de chaleur ait été battu en matinée, la pluie s’est transformée en pluie verglaçante, puis en neige en après-midi, pour laisser place à une tempête qui doit laisser de 15 à 25 centimètres au Saguenay, avant un retour du froid extrême samedi soir.

La température a chuté soudainement dans la région, en après-midi, en raison de l’arrivée d’un front froid, faisant oublier les quelque 11 degrés Celsius connus un peu plus tôt à Jonquière (voir encadré).

Environnement Canada a alors émis un avertissement de « refroidissement soudain » en raison de la chute marquée des températures qui ont amené les accumulations d’eau et la neige fondante a ensuite à geler.

Tempête de neige

Après ce refroidissement soudain et la pluie verglaçante, les précipitations se sont transformées en neige, en fin d’après-midi, jumelées à de fortes rafales. Le refroidissement éolien portait la température ressentie à quelque -20.

Les conditions routières se sont détériorées rapidement, mais aucun événement majeur n’était à signaler, autant du côté de la Sécurité publique de Saguenay que de la Sûreté du Québec, en fin de soirée.

Des accumulations de neige de 5 à 10 centimètres devaient recouvrir le sol, vendredi soir et pendant la nuit. Samedi, de 10 à 15 centimètres de neige sont attendus.

Au Lac-Saint-Jean, les précipitations s’annoncent moins importantes. Le secteur n’était d’ailleurs pas ciblé par l’avertissement de tempête hivernale émis par Environnement Canada.

Les Jeannois devaient s’attendre à recevoir des accumulations de 5 centimètres, vendredi soir et pendant la nuit, auxquelles doivent s’ajouter 2 à 4 centimètres samedi.

Froid extrême

Le froid glacial suivra la tempête qui prendra fin samedi. Un refroidissement éolien de près de -40 est attendu dans la région dans la nuit de samedi à dimanche, de même que dimanche matin, a prévenu Environnement Canada dans un avis émis vendredi en fin d’après-midi.

La journée de lundi sera également froide, avant que le mercure n’entame une hausse dans les jours suivants.

La chaleur et la pluie ont forcé la fermeture des installations sportives extérieures de Saguenay, vendredi.

Record de chaleur battu à Saguenay

(Anne-Marie Gravel) – Un record de chaleur a été battu vendredi matin à Saguenay. Environnement Canada a enregistré une température de 11,1 degrés Celsius à 9h à Jonquière. La plus chaude température enregistrée pour un 12 janvier depuis 1963 datait de l’an dernier, alors que le thermomètre avait affiché 7,7 degrés Celsius. 

Avec 8,7 degrés Celsius en matinée à Roberval, le Lac-Saint-Jean est passé bien près de battre le record de 8,9 degrés Celsius qui date de 1980, selon Alexandre Parent d’Environnement Canada.

La glace était fendue et recouverte d’eau à plusieurs endroits, en bordure du lac Saint-Jean, où passent des sentiers de motoneige, à Desbiens.

Fermeture de patinoires et pistes de motoneige affectées

(Myriam Gauthier et Anne-Marie Gravel) – Le mauvais temps et la pluie ont forcé la fermeture de la soixantaine de patinoires et anneaux de glace de Saguenay. 

L’état de plusieurs pistes de motoneige s’est aussi détérioré pendant la journée dans la région.

Le centre de ski Le Norvégien de Jonquière et le parc de la Rivière-du-Moulin à Chicoutimi sont demeurés ouverts pour la pratique de la raquette seulement. Le centre plein air Bec-Scie de La Baie a quant à lui été fermé.

Les centres de ski Mont-Fortin à Jonquière et Mont-Bélu de La Baie ont eux aussi été fermés jusqu’à nouvel ordre, vendredi.

Toutes les installations seront cependant rouvertes samedi, selon l’horaire habituel.

L’état des pistes de motoneige a été passablement affecté par la pluie et le verglas, vendredi, dans certains secteurs. 

À Desbiens, le gazon était bien visible sur certains tronçons et la glace était fendue et recouverte d’eau à plusieurs endroits, en bordure du lac Saint-Jean.

L’état des pistes de motoneige s’est aussi détérioré, vendredi. Dans le secteur de Desbiens, le gazon était bien visible sur certains tronçons.