Quarante pompiers montreront de quel bois ils se chauffent, le 26 mai. Les enfants pourront aussi s’amuser lors de la 3e édition du Défi L’Anse-Flamme.

Tout feu, tout flamme à Saint-Félix-d'Otis le 26 mai

Quarante pompiers des quatre coins de la région se donneront rendez-vous le 26 mai, à Saint-Félix-d’Otis, pour le Défi L’Anse-Flamme. Ils montreront de quel bois ils se chauffent, et toute la population est invitée à les voir à l’oeuvre.

Le Défi L’Anse-Flamme en sera à sa troisième édition. Cette année, un parcours à obstacles pour les enfants a encore une fois été organisé. Les pompiers, eux, montreront de quoi ils sont capables, en surmontant différents défis. L’événement est également l’occasion d’expliquer aux gens le travail des pompiers des petites municipalités, comme celles du Bas-Saguenay.

« On veut surtout montrer que les pompiers des grands centres et ceux des petites municipalités, on fait le même travail. Vous savez, un feu dans le Bas-Saguenay et un feu à Saguenay, c’est un feu ! », explique le pompier et organisateur de la compétition, Maxime Damour.

La mission de l’événement est aussi de favoriser l’esprit d’équipe entre les sapeurs. « C’est une compétition, oui, mais une compétition amicale. On s’entraide et on a bien du plaisir ! » souligne-t-il. 

Tous les pompiers du Bas-Saguenay, qui oeuvrent de Petit-Saguenay jusqu’à Ferland-et-Boilleau, seront de la partie. Ces pompiers, appelés pompiers à temps partiel, ont reçu une formation de l’École nationale des pompiers du Québec et sont appelés à faire le même travail que leurs collègues des grands centres. Des pompiers de Saint-Honoré et de Dolbeau-Mistassini, de même que de Montmagny, seront aussi de l’événement.

Les enfants, eux, pourront accomplir quelques missions de secours. Sauver un toutou dans une cabane en flammes figure notamment parmi les défis des plus petits.

Maxime Damour espère attirer plusieurs spectateurs de partout dans la région. L’argent amassé lors de cet événement sera remis au programme de plein air de l’école de Saint-Félix-d’Otis.

Les pompiers de la Base militaire de Bagotville, de même que ceux de Saguenay, n’ont malheureusement pas pu se joindre au groupe cette année, puisqu’ils seront en préparation du sommet du G7. 

On dit qu’une pompière de Saint-Honoré se joindra à ses collègues cette année. Ce serait la première femme à y participer.