Le maire Jean Tremblay en a profité pour serrer des mains, lors de la cérémonie protocolaire.

Tout a commencé à bord du Queen

Tout a commencé à bord du Queen Mary 2, en 2004.
Lorsque le maire de Saguenay, Jean Tremblay, a demandé au président-directeur général de l'époque du port de Québec, Ross Gaudreault, si le Queen Mary 2 pourrait un jour mouiller dans les eaux de La Baie, il a été vu comme un illuminé. 
« En 2004, j'avais invité Jean Tremblay à venir manger sur le Queen, qui était au port de Québec. Jean m'a demandé si un jour le navire pourrait être à La Baie et je lui ai dit qu'il en avait fumé du bon. Aujourd'hui, le Queen est là et vous êtes les meilleurs au monde », a lancé Ross Gaudreault, qui a été à la tête du port de Québec durant 23 ans et qui agit aujourd'hui comme consultant à Promotion Saguenay. L'homme était de la fête, jeudi, et il s'est laissé aller à un discours coloré lors de la cérémonie protocolaire.
« Vous avez remporté quatre fois le prix du meilleur accueil au monde, c'est quelque chose. Et c'est grâce aux gens de La Fabuleuse. Alors, ceux qui vous disent que vous ne savez pas recevoir, dites-leur d'aller se faire foutre. Et s'il y en a qui vous demande combien ça coûte tout ça, dites-leur que ce n'est pas une dépense, mais un investissement », a affirmé M. Gaudreault à la foule d'environ 1000 personnes massées à l'Agora.
Le capitaine du navire, Kevin Oprey, s'est adressé à la population, affirmant avoir visité de nombreux ports des quatre coins du monde, mais que celui de La Baie était « vraiment spécial ». L'homme, accompagné de son épouse Cheryl, a d'ailleurs remercié, en français, les Baieriverains pour leur « accueil chaleureux ».  
Le Queen Mary mouillera à nouveau à La Baie l'an prochain et l'année suivante. Un contrat de trois ans a en effet été signé.
André McClure et Françoise Côté
Comme des rois... chez eux
André McClure et son épouse Françoise Côté ont été accueillis comme des rois, jeudi à La Baie. Ils avaient d'ailleurs choisi cette croisière un peu pour ça. Le couple de Dolbeau-Mistassini, qui voguait à bord du Queen Mary 2, voulait vivre l'accueil saguenéen.
«C'est drôle, lorsqu'on vient au Costco à Chicoutimi, on est des purs inconnus. Aujourd'hui, on est accueillis en grand et tous les journalistes nous courent après!», a lancé M. McClure, qui en était à sa troisième croisière à bord du Queen Mary 2. Lui et son épouse sont également montés à bord du Queen Élizabeth et du Queen Victoria par le passé.
«C'est vraiment merveilleux. Et de voir les danseurs et entendre la musique ici, c'était quelque chose», a indiqué le Dolmissois. C'est l'atmosphère british qui règne sur le bateau qui lui plaît autant.