Les installations sportives de l'Université Laval

Tous les étudiants de Laval pourront faire leurs stages en région

L’Université Laval a confirmé jeudi que son département d’éducation physique revenait sur sa décision de limiter à la région de Québec les stages de ses étudiants. Ceux-ci pourront donc être faits dans toutes les régions de la province.

La semaine dernière, une étudiante de Gaspésie, Cathia-Marie Bujold, avait été autorisée à faire ses stages dans sa région natale après avoir dénoncé la politique en vigueur. Le député péquiste de Bonaventure, Sylvain Roy, avait aussi réclamé la fin de cette limitation en rappelant la problématique de l’exode des jeunes.

«Après une analyse de la situation et une évaluation des possibilités, le département a réussi à trouver des solutions d’encadrement et de supervision à distance lui permettant ainsi de rouvrir les stages en région, et ce, tout en maintenant la qualité de la formation offerte dans ce domaine», a déclaré dans un communiqué de presse le vice-doyen aux études de premier cycle à la faculté des sciences de l’éducation, Jean-François Cardin.

Avec cette décision, il n’existe plus aucune restriction ou limitation territoriale en matière de stages en région dans la totalité des programmes offerts à l’Université Laval. Caroline Senécal, vice-rectrice adjointe aux études et aux affaires étudiantes, a indiqué que le cas des stages au département d’éducation physique était plutôt l’exception à la règle.

L’Université affirme également que la décision du département de limiter les stages au territoire de la Capitale-Nationale était une mesure transitoire et temporaire pour la période de reconstruction de sa banque d’enseignants associés.

«L’objectif à terme était de rouvrir les stages dans toutes les régions du Québec. Entièrement justifiée, la demande de madame Bujold nous a amenés à réévaluer plus rapidement notre décision et à trouver des solutions créatives», explique M. Cardin.