Le député de Dubuc, Serge Simard, la directrice générale du Musée du Fjord, Guylaine Simard, la directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien, Lauraine Gagnon, et le président de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Éric Larouche.

Tourisme: treize recommandations pour Québec

L'implication citoyenne, le développement de la main-d'oeuvre, l'amélioration de l'accueil, l'harmonisation de l'image et le développement du numérique figurent au nombre des actions que préconise le groupe de travail sur le tourisme.
Composé de leaders de cette industrie, le comité mis sur pied dans la foulée du Sommet économique régional de 2015 procédait au dépôt de son rapport final, mercredi après-midi.
Le comité a formulé treize recommandations au gouvernement afin de structurer davantage l'offre touristique, prolonger le séjour des visiteurs et multiplier les retombées économiques liées à cette industrie.
Une chose est claire. La région doit se mobiliser davantage autour de l'industrie touristique. Le groupe propose le développement d'une vision commune de l'industrie touristique. Sa plus grande innovation est de cibler le rôle clé de la population locale dans l'expérience d'accueil. Il suggère de mettre sur pied un projet pilote visant à mieux outiller les citoyens et les commerces. Il estime que chaque Jeannois devrait être conscient de son apport économique et des retombées générales lorsqu'il oriente convenablement un touriste.
« Seulement de faire en sorte que tous nos employés connaissent bien ce qu'il y a à faire dans la région, déjà là, avec le référencement à son niveau maximum, on serait gagnant », estime Lauraine Gagnon, directrice générale du Zoo sauvage de Saint-Félicien et coprésidente du groupe de travail.
« On souhaite multiplier l'impact du tourisme dans l'économie. Notre industrie, c'est la quatrième en importance dans la région. Ce sont 3700 emplois, 250 millions $ de retombées économiques et 1000 entreprises. C'est important de faire sa part afin que l'on puisse se professionnaliser et développer l'industrie touristique », ajoute Guylaine Simard, directrice générale du Musée du Fjord.
Avantages comparatifs
Une autre recommandation névralgique concerne les avantages comparatifs du Saguenay-Lac-Saint-Jean en matière de tourisme hivernal. Le comité croit que la région pourrait devenir un chef de file à l'échelle mondiale en matière de tourisme hivernal.
En ce qui a trait à la présence du numérique dans la destination touristique du Saguenay-Lac-Saint-Jean, « c'est un facteur inévitable », insiste Lauraine Gagnon. « Les gens doivent avoir accès au numérique sur l'ensemble du territoire. Également, il est important que toutes les entreprises y adhèrent d'une façon minimale. »
« C'est un univers dans lequel nous devons être très présents. Les plates-formes numériques des entreprises de la région doivent être de qualité et correspondre au standard de l'industrie actuelle. »
Présent au dépôt du rapport, le président de Tourisme Saguenay-Lac-Saint-Jean, Éric Larouche, a mentionné que les treize éléments soulevés se veulent un signal dédié à l'ensemble des acteurs concernés.
« Maintenant, on a une vision commune et on aimerait ça que tout le monde s'assoit ensemble à la table pour que l'on soit unis vers la destinée. Tout seul, on ne va pas vite, mais ensemble on va vraiment plus vite pour atteindre nos objectifs. »
Le député de Dubuc et président du comité aviseur du Sommet économique régional, Serge Simard, a pris acte du rapport. « Vous faites beaucoup de recommandations sur le travailler ensemble. Et dans notre région, on s'en est sorti quand on a travaillé ensemble, et ce, dans tous les domaines. »