Maxime De Varennes

Thivierge gagne une autre cause

L'ex-propriétaire de la Pourvoirie des Laurentides, Réal Thivierge, a gagné une autre cause en cour contre Maxime De Varennes. Ce dernier est condamné à payer une somme de 16 993 $.
Le juge Paul Guimond a déposé ce jugement en se rangeant devant les arguments présentés par Réal Thivierge. D'autant plus que l'avocat de Maxime de Varennes ne s'était pas présenté en cours alors que la date avait été fixée depuis longtemps.
Le litige concernait des frais de promotion, des taxes, des assurances et autres dépenses encourues pendant le processus de vente qui n'ont pas été payées par Maxime De Varennes. Comme les deux hommes s'étaient entendus sur la vente de la pourvoirie, ils ont fait la tournée des expositions afin de faire la promotion et la vente des forfaits. Les dépenses et les revenus étaient donc comptabilisés et De Varennes s'était engagé à payer les frais.
Lors des procédures, Réal Thivierge avait mentionné qu'il ne pensait pas pouvoir toucher cet argent, mais continuait ses démarches pour une question de principe. « Avoir cet argent-là va être difficile, car on sait à l'heure actuelle que la compagnie Pourvoirie des Laurentides et Maxime De Varennes ne sont pas solvables. Il y a une question de principe, il nous doit cet argent-là. Aussi, le notaire Blais a réellement démontré qu'il avait eu l'argent en sa possession pour nous payer ces ajustements. Il ne nous a pas payés parce que M. De Varennes lui a dit qu'il contestait », avait-il mentionné à la sortie du tribunal.
Il y a quelques jours, un autre verdict lui donnait gain de cause pour un dossier de petites créances concernant la vente d'une motoneige à Maxime de Varennes. L'homme doit lui payer 10 100 $.