Michel Thiffault

Thiffault en a contre la glace olympique

Le conseiller municipal et président de la commission Sports et plein air, Michel Thiffault, maintient qu’une patinoire de dimension standard serait préférable pour la qualité du spectacle lors des parties des Saguenéens de Chicoutimi, mais il juge que la Ville n’a pas à se lancer dans un projet pour un nouvel amphithéâtre.

Michel Thiffault a vu son passé de commentateur sportif le rattraper, au cours des dernières heures. Il participait à une émission avec notre collègue Dave Ainsley pour débattre de la dimension de la patinoire du Centre Georges-Vézina où le conseiller municipal a répondu à plusieurs reprises que la glace olympique hypothèque la qualité du spectacle.

Il réfère à la situation des Marquis de Jonquière qui évoluent dans un centre beaucoup plus petit avec une patinoire légèrement plus petite que celles de la Ligue nationale de hockey. Selon le conseiller, c’est la dimension de l’amphithéâtre qui donne une ambiance différente.

Rappelons que la glace de dimension olympique sert la pratique du patinage de vitesse sur courte piste.

Michel Thiffault a indiqué au Quotidien lundi ne pas avoir changé d’idée sur les avantages et les inconvénients d’une glace olympique. Il est toutefois convaincu que Saguenay n’a plus besoin de nouvel aréna depuis que la toiture du Centre Georges-Vézina a subi des travaux d’urgence.

Le conseiller affirme que les élus jonquiérois ont fait des sorties, au cours des derniers jours, sur les réseaux sociaux. Les textes publiés par Julie Dufour et Kevin Armstrong confirment la volonté des élus jonquiérois de tuer dans l’œuf le projet d’amphithéâtre au centre-ville de Chicoutimi.

Les conseillers municipaux de l’arrondissement de Chicoutimi ont gardé le silence jusqu’à maintenant. L’étude de sol sera réalisée, comme le stipule la décision du conseil prise la semaine dernière, et Michel Potvin a confirmé au Quotidien que lui et un collègue allaient utiliser leur budget de recherche pour accorder un mandat d’architecture préliminaire de moins de 25 000 $. Le ministère des Affaires municipales a confirmé que les élus avaient le droit d’utiliser leur budget pour un mandat professionnel.

Certains conseillers de la commission Sports et plein air avaient une réunion, lundi matin. Ils ont discuté des terrains disponibles pour la construction d’un stade de soccer intérieur à Jonquière. Michel Thiffault admet que les propositions sont nombreuses.

Certaines souhaitent un projet à proximité du Cégep de Jonquière alors que d’autres espèrent qu’il soit érigé en bordure de l’autoroute.