Alexie Deschênes, chef des compte principaux, David Rheault, directeur général, relations gouvernementales avec les collectivités chez Air Canada, et Valérie Durand, directrice de la Fondation Air Canada, ont participé au premier déjeuner organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord, jeudi.

Tarifs aériens Saguenay-Montréal: plus de passagers pour des bas prix

Alors que les voyageurs d’affaires et les touristes utilisant le transport aérien régional réclament davantage de vols à de meilleurs tarifs, Air Canada déploie des efforts pour hausser le volume de passagers avec la multiplication de programmes de rabais.

Il s’agit là du message principal livré par David Rheault, directeur général, relations gouvernementales avec les collectivités chez Air Canada, de passage lors du premier rendez-vous économique organisé par la Chambre de commerce et d’industrie Saguenay-Le Fjord, tenu jeudi au Montagnais. M. Rheault était accompagné d’Alexie Deschênes, chef des comptes principaux, et Valérie Durand, directrice de la Fondation Air Canada.

Durant son exposé, M. Rheault a expliqué que 51 millions de passagers volent vers les 220 destinations disponibles, dont une quarantaine a été ajoutée dernièrement, pour une hausse de 65 % au cours des dernières années. Le directeur affirme que la plaque tournante que représente Montréal constitue une opportunité pour Air Canada, et les régions périphériques comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean, de hausser le nombre de touristes qui choisissent de poursuivre leur route au-delà de la région métropolitaine. « L’enjeu pour le transport aérien régional consiste à aller chercher du volume en collaborant avec divers intervenants touristiques et organisations d’affaires », explique-t-il.

C’est ainsi qu’une entente est intervenue avec Jazz, le transporteur régional d’Air Canada, pour le renouvellement de la flotte d’avions Dash, ou encore l’Alliance touristique du Québec pour favoriser la venue de touristes étrangers. Dans ce dernier cas, un programme de rabais a été établi pour les réservations effectuées 35, 45 ou 60 jours avant le départ. Un autre programme intra-Québec avec une passe Québec régionale permet aux passagers de se déplacer d’une région à l’autre à tarifs réduits. Un programme spécifique existe pour les voyageurs d’affaires, lequel s’ajoute à celui créé par le gouvernement du Québec.

Acquisition d’Air Transat

La présentation a été faite dans le contexte de l’acquisition par Air Canada du transporteur Air Transat A.T. et, sur le sujet, M. Rheault s’est montré discret parce que la transaction est sous la loupe de l’Autorité des marchés financiers. Il a précisé que l’un des avantages sera de hausser la connectivité entre les diverses destinations et d’écourter les périodes d’attente entre les vols.

Interrogé sur les taux d’occupation des sièges et la rentabilité de la ligne Montréal-Bagotville avec ses trois vols journaliers, M. Rheault s’est montré évasif en mentionnant que ces données doivent être évaluées dans un contexte d’interliaisons avec d’autres destinations. « Les taux d’occupation varient d’une saison à l’autre, mais le taux d’occupation est satisfaisant pour nous », a-t-il commenté.

Les questions posées par des participants au déjeuner ont permis de constater que beaucoup de gens d’affaires jugent la tarification encore trop élevée avec un nombre de vols réduits entre Montréal et Bagotville.

Le directeur de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé, a mentionné que l’objectif d’attirer davantage de touristes étrangers au Saguenay-Lac-Saint-Jean est intéressant puisque ceux-ci dépensent davantage. Il en va de même pour les PME exportatrices qui génèrent également un volume de voyageurs d’affaires.