Sylvain Gaudreault a rencontré des militants, mardi, au Lion Bleu d’Alma.
Sylvain Gaudreault a rencontré des militants, mardi, au Lion Bleu d’Alma.

Sylvain Gaudreault poursuit sa tournée et s’arrête à Alma

Jonathan Hudon
Jonathan Hudon
Le Quotidien
Sylvain Gaudreault a poursuivi son travail de terrain, mardi, avec un 5 à 7 tenu à la Microbrasserie Lion Bleu d’Alma. Une vingtaine de personnes ont répondu à l’appel du candidat à la chefferie du Parti québécois, pour cette activité organisée par William Fradette, l’adjoint du député bloquiste Alexis Brunelle-Duceppe et ancien candidat du PQ dans Lac-Saint-Jean aux dernières élections provinciales.

«C’était à la bonne franquette, mais c’était une belle franquette», a affirmé d’emblée Sylvain Gaudreault, lui qui a déjà effectué une quinzaine de rassemblements du genre, généralement tenus à l’extérieur, dans des parcs. Celui de mardi a été déplacé à l’intérieur, au Lion Bleu, en raison de la pluie.

Réuni en compagnie de fidèles militants, jeunes et moins jeunes, le député de Jonquière a profité de l’occasion pour prendre le pouls des électeurs. «L’objectif est surtout d’écouter et de répondre aux questions. Ça se fait sans prétention», a ajouté Sylvain Gaudreault, satisfait de la réponse des gens depuis le début de la tournée estivale, même si les restrictions sanitaires limitent les rapprochements.

Dans les dernières semaines, M. Gaudreault a sillonné plusieurs régions du Québec, des Îles-de-la-Madelaine à Gatineau, en passant par Rouyn-Noranda et Shawinigan.

«La réponse est très bonne, a-t-il constaté. J’en profite toujours pour rencontrer la population en général et je reçois des bons commentaires, des encouragements. L’accueil est bon. Ce sont des bons signaux.»

À court terme, Sylvain Gaudreault devrait se concentrer davantage sur le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Jeudi soir, il sera au parc de la Petite Maison Blanche, dans le quartier du Bassin à Chicoutimi, en empruntant la même formule. Il se rendra ensuite dans sa circonscription, à Jonquière, vendredi.

«C’est important d’aller rencontrer les gens dans toutes les régions du Québec, mais il ne faut pas délaisser la mienne non plus, a-t-il plaidé. C’est mon quartier général, c’est ma base, mes racines.»