Sylvain Gaudreault, qui a reçu lundi soir le prix Louis-Joseph-Papineau, remis par le Rassemblement pour un pays souverain, pose ici en compagnie de la députée d’Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, qui a reçu le prix Marie-Victoire-Félix-Dumouchel, et du chef du Parti québécois, Jean-François Lisée.

Sylvain Gaudreault honoré

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a reçu lundi soir le prix Louis-Joseph-Papineau, remis par le Rassemblement pour un pays souverain, pour son engagement envers la souveraineté.

Cet hommage, remis à l’occasion de la Journée nationale des patriotes, souligne le travail d’un chef de parti politique ayant fait la promotion de l’indépendance du Québec.

Sylvain Gaudreault a été chef intérimaire du Parti québécois de mai à octobre 2016, à la suite du départ de Pierre Karl Péladeau. Jacques Parizeau, Pauline Marois, Bernard Landry, Gilles Duceppe et René Lévesque ont déjà reçu le même hommage, entre autres. Le député de Chicoutimi, Stéphane Bédard, avait également reçu ce prix, en 2015. 

«Je le prends d’abord avec humilité, mais je le prends aussi comme une bonne tape dans le dos pour m’encourager à poursuivre le travail que je fais depuis 11 ans comme député, depuis 30 ans comme militant du Parti québécois [...]»,  a commenté M. Gaudreault, en fin de soirée, lors d’un entretien téléphonique avec Le Quotidien.

«Je le prends aussi avec la responsabilité, je dirais, d’actualiser et de rendre contemporain ce que signifie le patriotisme aujourd’hui, entre autres en matière d’environnement [...]», a poursuivi M. Gaudreault, qui a reçu son prix à l’occasion d’un souper gala qui a eu lieu dans l’ancienne église Sainte-Germaine-Cousin, à Montréal, transformée en salle communautaire à la suite d’un projet d’économie sociale. 

Plusieurs leaders et ex-leaders du mouvement souverainiste ont assisté à la soirée, dont Bernard Landry, Pauline Marois, Gilles Duceppe ou Martine Ouellet, notamment.