Récemment, Desjardins a procédé au retrait de guichets automatiques dans certaines municipalités du Bas-Saint-Laurent.

Sylvain Gaudreault atteint son objectif

Le député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, a atteint un premier objectif en obtenant de ses collègues de l’Assemblée nationale qu’ils étudient en commission le dossier du maintien de la présence des guichets automatiques dans les milieux ruraux.

Ce dossier qu’il considère important pour le maintien de la vitalité des villages du Québec fera l’objet d’une étude en mai prochain par la Commission de l’aménagement du territoire de l’Assemblée nationale.

Le représentant de Jonquière pilote ce dossier en réaction à la décision du Mouvement des caisses Desjardins de procéder au retrait de guichets automatiques dans certaines municipalités du Bas-Saint-Laurent. La demande déposée à la direction de la commission a été appuyée par la Fédération québécoise des municipalités (FQM). « Jeudi, mes collègues du Parti libéral et de la CAQ ont donné leur accord pour procéder à l’étude du dossier. »

L’étude du dossier aura lieu en mai prochain après l’étude des crédits du prochain budget. Quatre intervenants provenant de Desjardins, de l’Association des banquiers canadiens, de la FQM et un expert en développement régional seront convoqués pour discuter de tous les aspects du dossier et dégager des pistes de solution favorisant le maintien des services.

M. Gaudreault estime que la présence des guichets automatiques en milieux ruraux permet aux citoyens d’accéder à de l’argent liquide, un facteur important pour la vitalité de commerces locaux comme des dépanneurs, pharmacies de village, etc. Cette présence est d’autant plus importante que certaines municipalités n’ont pas accès à la couverture Internet haute vitesse ou au service Interac.