Questionné sur l’arrivée de Guy Nantel dans la course à la chefferie du Parti québécois, le député péquiste Sylvain Gaudreault a déclaré avoir confiance en sa candidature et sa campagne électorale.
Questionné sur l’arrivée de Guy Nantel dans la course à la chefferie du Parti québécois, le député péquiste Sylvain Gaudreault a déclaré avoir confiance en sa candidature et sa campagne électorale.

Sylvain Gaudreault a confiance en ses moyens

L’arrivée officielle de Guy Nantel dans la course à la chefferie du Parti québécois ne semble pas ébranler le député péquiste de Jonquière et candidat à la chefferie, Sylvain Gaudreault.

« D’abord et avant tout, je lui souhaite la bienvenue dans la grande famille du Parti québécois et la bienvenue dans la course à la chefferie », a lancé M. Gaudreault d’entrée de jeu lors d’une entrevue téléphonique avec Le Quotidien, jeudi après-midi.

Questionné à ce sujet, le député péquiste a laissé savoir qu’il ne se sentait pas particulièrement inquiet par cette nouvelle candidature, et qu’il ne prévoyait pas faire de changements à sa campagne pour l’adapter à cette nouvelle compétition.

Sylvain Gaudreault avait annoncé officiellement sa candidature à la chefferie du Parti québécois en novembre 2019.

« Ça ne change pas mon plan de match, assure Sylvain Gaudreault. Je continue de faire ma campagne, et le fait qu’il ait une très grande notoriété me pousse encore plus à aller à la rencontre des citoyens et à me faire connaître. »

« J’ai confiance en ma candidature, confiance en ma campagne, confiance de gagner », a-t-il ajouté.

Rappelons que la candidature de Guy Nantel fait suite à plusieurs semaines de spéculations quant à un possible avenir politique. Jeudi, il est devenu le quatrième candidat dans la course à la chefferie du Parti Québécois, contre le député Sylvain Gaudreault, l’enseignant Frédéric Bastien et l’avocat Paul Saint-Pierre Plamondon. Depuis quelques années, l’humoriste s’était immiscé dans l’actualité politique et sociale grâce à ses vox pop sur de nombreux sujets d’actualité, comme les élections ou les manifestations étudiantes.

Alors que certains citoyens remettent en question la légitimité et le sérieux derrière la candidature de Guy Nantel, Sylvain Gaudreault n’émet quant à lui aucun doute sur la crédibilité de son adversaire. « Sa démarche est sérieuse. J’ai hâte de voir avec lui dans les débats quels sont ses projets pour le Québec, pour l’indépendance, pour le parti », a-t-il déclaré.