Le sergent de la Sûreté du Québec, Richard Riverin, et la lieutenante de Contrôle routier Québec, Nancy Doucet, ont participé à l’opération qui se déroulait au Saguenay et au Lac-Saint-Jean.

Surveillance policière en autobus

Une opération menée conjointement par les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec et les policiers de la Sûreté du Québec, jeudi, a permis de remettre une vingtaine de constats d’infraction. Le port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du téléphone cellulaire au volant étaient ciblés.

Un autocar banalisé a été utilisé comme point mobile d’observation lors de l’opération qui s’est tenue en début de journée à Saguenay et en après-midi à Alma.

Contrôle routier Québec a remis trois constats d’infraction pour l’utilisation d’un téléphone cellulaire au volant et cinq pour l’omission d’avoir porté la ceinture de sécurité. De son côté, la Sûreté du Québec a remis 14 constats d’infraction reliés au cellulaire au volant et un seul pour la ceinture.

Contrôle routier Québec et la SQ rappellent que l’utilisation d’un cellulaire au volant peut coûter entre 300 $ et 600 $ à un conducteur qui verra son permis de conduire s’alléger de cinq points d’inaptitude.

Par ailleurs, le fait de ne pas porter la ceinture peut valoir un constat d’infraction allant de 200 $ à 300 $ ainsi que trois points d’inaptitude inscrits au permis de conduire. Le port de la ceinture réduit les risques de blessures graves ou de décès lors d’une collision.