Le maire de Saguenay, Jean Tremblay, arborait fièrement le chandail des Marquis de Jonquière, lundi. L'équipe de la Ligue nord-américaine de hockey mène la série finale 2-0 contre L'Assurancia de Thetford Mines.

Surplus de 4,4 M $ à Saguenay

Au cours de l'exercice financier 2016, Saguenay a enregistré un surplus financier de 4,4 M $ sur des revenus de 320 M $. Les dépenses ont totalisé 318,6 M $.
Réunis en séance régulière du conseil municipal, les élus de Saguenay ont adopté les états financiers pour l'année 2016, lesquels font état d'un excédent d'exercice de 2,3 M $ avant les conciliations à des fins fiscales, financement et affectations diverses. Les données ci-haut excluent les organismes contrôlés par Saguenay, lesquels tirent des revenus de 22,2 M $ comparativement à des charges de 23,4 M $.
En entrevue, le président du Conseil du trésor, Jean-Yves Provencher, s'est dit très heureux de la situation financière. Il a mentionné qu'une partie importante du surplus de 2016 serait répartie entre les arrondissements. Chicoutimi et Jonquière se partageront chacun 200 000 $ alors que La Baie disposera d'une enveloppe de 100 000 $ pour divers projets.
Le rapport financier fait état d'un endettement net à long terme de 402 M $, incluant 35,9 M $ reliés à l'aménagement des centrales hydroélectriques de Pont-Arnaud et Chute-Garneau ainsi que l'emprunt de 45 M $ pour le financement des fonds de pension des employés municipaux. L'endettement est loin d'inquiéter M. Provencher qui affirme qu'en proportion de la hausse du parc immobilier taxable, la dette a diminué. M. Provencher a fait savoir qu'il livrerait un testament financier de sa gestion avant de quitter ses fonctions. Selon lui, depuis la création de Saguenay, la tâche a été immense afin de remettre à niveau certains équipements comme les arénas, les usines de filtration des eaux, casernes de pompiers, etc. Selon lui, le prochain conseil aura de la marge s'il décide de consacrer plus de ressources au remboursement de la dette plutôt que de continuer d'investir dans les équipements et infrastructures.
Cautions
Les notes complémentaires aux états financiers indiquent que Saguenay offre des cautionnements et garanties d'une valeur de 13,5 M $ à Promotion Saguenay tandis que Diffusion Saguenay bénéficie de cautionnements pour une valeur de 10,1 M $. La Société de gestion de la Zone portuaire (7,5 M $), l'école de danse Florence Fourcaudot (3,3 M $) et le Musée du Fjord (1,7 M $) ferment la marche parmi les organisations cautionnées. Au total, 26 organismes sont cautionnés ou bénéficient de garanties.
Campagne publicitaire
La séance du conseil de lundi a été particulièrement calme. La conseillère Julie Dufour a interrogé le maire Tremblay sur la pertinence d'une campagne promotionnelle dans les médias faisant état de la performance de Saguenay au sujet de la charge fiscale municipale. 
Mme Dufour a indiqué qu'il y aurait plusieurs autres sujets pouvant faire l'objet d'une campagne de promotion. 
En entrevue, le maire Tremblay a mentionné que le but de la campagne est de faire savoir au grand public et à d'éventuels investisseurs que le bas niveau de taxation peut représenter un facteur attractif. 
Théâtre Capitol
Le conseil de Saguenay s'apprête à retirer le statut de monument historique à l'ancien Cinéma Capitol, un bâtiment démoli en 1989 et qui avait reçu une protection sous l'ancienne administration du maire Ulric Blackburn en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. 
Les citoyens qui se rappellent des belles années du Théâtre Capitol, situé au 67 et 77 rue Racine à Chicoutimi, avaient protesté à l'époque contre l'intention des Immeubles Murdock de démolir l'édifice. L'apposition d'une plaque commémorative sur le site avait alors été décidée. Le règlement de protection devrait être abrogé.