Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini.
Pascal Cloutier, maire de Dolbeau-Mistassini.

Surplus budgétaire de 729 323 $ à Dolbeau-Mistassini

Guillaume Pétrin
Guillaume Pétrin
Le Quotidien
La ville de Dolbeau-Mistassini a présenté son rapport financier pour l’année 2019 lors de la dernière séance du conseil, tenue lundi soir. Pour 2019, la Ville a enregistré un surplus budgétaire de 729 323 $.

En 2019, Dolbeau-Mistassini a engrangé des revenus de 25 053 145 $ et dépensé pour un total de 21 780 465 $. En y ajoutant le montant pour les autres activités financières et affectations de 2 543 357 $, cela permet d’obtenir un excédent de fonctionnement de plus de 700 000 $.

« On est content d’avoir un surplus intéressant de plus de 700 000 $ pour l’année 2019. C’est sûr et certain aussi qu’il y a un travail qui se fait dans le contrôle des dépenses. On le sait qu’avec les gros projets que nous avons, il faut penser à l’avenir sans trop l’hypothéquer et être responsable dans ce que l’on fait », a commenté le maire Pascal Cloutier.

Pour ce qui concerne les revenus, ils ont été supérieurs à ceux ancitipés, une hausse réelle de 745 893 $, alors que ceux initialement prévus s’élevaient à 24 307 252 $. À elles seules, les taxes ont rapporté la somme de 19 368 859 $ et comptent pour 77,3 % de tous les revenus.

Parmi les écarts remarquables, il y a celui observé dans la colonne « Autres revenus », qui proviennent par exemple de la vente de coupe de bois, de cessions d’actifs et de diverses donations. Ils ont permis d’amasser un total de 531 832 $, soit 410 799 $ de plus que ceux budgétisés, 121 033 $.

Dépenses et endettement

Du côté des dépenses, ce sont les « Transports » qui affectent le plus la colonne des charges de fonctionnement, pour 4 492 161 $, soit 18,4 % du budget.

Les secteurs « Hygiène du milieu » et « Loisirs et culture » coûtent respectivement 4 141 781 $ et 4 146 695 $, ex æquo à 17 % du budget des dépenses.

L’endettement net à long terme pour la Ville s’élève à 16 990 633 $ au 31 décembre 2019, une légère augmentation de 201 504 $ (1,2 %) par rapport à 2018, 16 789 129 $.

« Tout est planifié à long terme pour faire en sorte que le taux d’endettement est contrôlé au maximum, malgré les projets que l’on a et ainsi éviter d’arriver avec des augmentations de taxes qui n’auraient pas de bon sens », a fait savoir le premier magistrat.

Pour ce qui est des conséquences que pourrait avoir la crise du coronavirus sur les finances municipales, Pascal Cloutier avouait que le temps permettrait d’y voir plus clair.

« C’est dur de mesurer les impacts financiers, mais éventuellement c’est quelque chose que l’on va pouvoir regarder. Il va y en avoir, mais quels seront-ils ? C’est une situation exceptionnelle que l’on vit présentement et il faut penser à ça aussi quand on reçoit des demandes. »

Complexe Aquagym

Les travaux de construction pour le futur complexe sportif de Dolbeau-Mistassini se poursuivent toujours et le maire a confirmé que l’ouverture devrait toujours avoir lieu cet automne.

« Ça va quand même bien. Oui, il y a eu un arrêt de chantier, mais ça se déroule pas si mal malgré tout. Présentement, ils sont en train de tester l’étanchéité de la piscine. Les travaux de peinture sont assez avancés et, à l’extérieur, ils sont en train de travailler sur tout l’aménagement autour du Complexe. C’est un beau chantier. »

Rappelons qu’en plus de l’aréna et d’une nouvelle piscine de six couloirs de natation, le complexe sportif comprendra un bassin récréatif avec des jeux d’eau, un espace de gymnastique, des salles polyvalentes, des espaces de bureau, des gradins, un nouveau vestiaire non genré et une aire de restauration.