Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les bénévoles Eva-Manuel Marquis, Élody Simard et Delphine Claveau, du programme Citoyenneté responsable de l’école secondaire des Grandes-Marées, accueillaient lundi matin les familles venues profiter de l’activité de Pâques organisée au Bec-Scie.
Les bénévoles Eva-Manuel Marquis, Élody Simard et Delphine Claveau, du programme Citoyenneté responsable de l’école secondaire des Grandes-Marées, accueillaient lundi matin les familles venues profiter de l’activité de Pâques organisée au Bec-Scie.

Sur les traces du lapin de Pâques au Bec-Scie

Ariane Gobeil
Ariane Gobeil
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
Les familles ont été nombreuses à prendre part à l’activité de Pâques organisée au Centre plein air Bec-Scie de La Baie, en ces journées printanières du 2 au 5 avril. Plus de 500 personnes ont marché sur la piste Jack Rabbit pour trouver les indices permettant de répondre à une charade.

Petits et grands ont profité de cette randonnée familiale prenant place sur la boucle de 2,2 kilomètres du sentier de fatbike Le Ruisseau, légèrement raccourci pour l’occasion.

À l’entrée du parcours, tout près du chalet d’accueil, trois jeunes bénévoles du programme Citoyenneté responsable de l’école secondaire des Grandes-Marées de La Baie étaient sur place pour guider les participants.

Le lapin de Pâques avait placé plusieurs indices tout au long du circuit pour que les enfants puissent trouver la solution à sa devinette. En faisant parvenir la réponse de la charade en ligne, les randonneurs courent la chance de gagner un prix remis par Contact Nature. Un berlingot de lait au chocolat était également offert aux enfants à la fin du parcours.

Une carte présentant le parcours de l’activité de Pâques sur la piste Jack Rabbit.

« On a eu une belle température. Juste le fait d’aller à l’extérieur, c’est apprécié des gens. On a organisé quelque chose de simple, on ne se casse pas la tête et on s’amuse! », indique Maxime Couillard, préposé à l’accueil du Centre plein air Bec-Scie.

L’activité s’est déroulée dans le respect des bulles familiales et de la distanciation sociale.