La Fête des voisins de Naudville s'est terminée par une bataille de fusils à eau, qui n'a laissé aucun participant complètement sec.

Succès pour la quatrième Fête des voisins de Naudville

Près de 500 personnes ont profité du soleil et se sont rassemblées, samedi après-midi, au parc Saint-Sacrement à Alma pour participer à la quatrième édition de la Fête des voisins du quartier de Naudville.
Selon les organisateurs, la journée s'est déroulée « à merveille ». « On est particulièrement satisfait », mentionne le conseiller municipal et membre du comité organisateur, Frédéric Tremblay. Il estime que la belle température a profité au succès de la Fête des voisins. « Depuis quatre ans, on s'est toujours sauvé de la pluie, mais c'est la première année qu'on n'a pas un ciel gris ou incertain », ajoute-t-il.
Pendant tout l'après-midi, petits et grands ont pu prendre part à une panoplie d'activités. Les élèves de l'école Saint-Sacrement ont tenu une kermesse, et les participants pouvaient y remporter des coupons de participation à échanger pour des surprises. Les jeunes du quartier ont également pu décorer leur vélo et parader sur la nouvelle piste cyclable, dans l'espoir d'être couronnés roi et reine de Naudville.
« Tout a roulé à fond de train, assure M. Tremblay. Pendant la kermesse, il y avait toujours des gens aux différentes activités. Beaucoup d'enfants, et même des plus vieux, ont participé à la bataille de fusils à eau. Je pense que 90 % des gens présents à la fin de l'après-midi étaient mouillés ! »
De plus, les habitants du quartier pouvaient entarter leur conseiller municipal. Une cinquantaine de personnes ont participé à l'activité. « C'étaient surtout des enfants ! Alors j'espère que ça veut dire que les adultes sont satisfaits de mon travail ! », mentionne en riant Frédéric Tremblay. Il avoue avoir eu besoin de se changer plusieurs fois pendant la journée à cause de l'activité.
La Fête des voisins est une initiative du Comité École-Famille-Communauté de Naudville. Le but de l'activité, selon M. Tremblay, est de permettre aux citoyens de faire valoir leur opinion et de présenter leurs demandes à propos du quartier, en plus de leur donner une occasion de rencontrer de nouvelles personnes.
« La première année, on voulait prendre le pouls des habitants, aller chercher leurs impressions. En discutant avec eux, on a réalisé que plusieurs personnes avaient des craintes pour la sécurité des piétons et des enfants qui marchent jusqu'à l'école. On a profité de ces rencontres avec les citoyens pour créer le projet d'une piste multifonctionnelle, qui a été aménagée sur la rue de la Gare », explique Frédéric Tremblay.