Des chauffeurs de la Société de transport du Saguenay ont remis une plainte sur le fonctionnement de la direction de la STS aux membres du conseil d’administration, mercredi après-midi.

STS: un mandat pour une station sur Talbot

La Société de transport de Saguenay (STS) a accordé un contrat à Ardoises architecture pour élaborer un concept de station sur le boulevard Talbot face à Place du Royaume.

Le contrat a été donné de gré à gré puisqu’il se situe à moins de 25 000 $, a annoncé le directeur général de la STS, Jean-Luc Roberge, lors d’une séance du conseil d’administration tenue mercredi après-midi.

« C’est de donner le mandat à la firme Ardoises pour nous faire un concept et des croquis de ce qu’on pourrait aménager à Place du Royaume sur le boulevard Talbot où on a déjà un abribus. L’objectif est d’améliorer ultimement la desserte et de faire un espace qui serait plus grand. Dans le déroulement de cette démarche-là auprès de Place du Royaume, on veut présenter un premier jet pour permettre des échanges. C’est une firme qui travaille déjà avec nous dans le dossier de l’UQAC et du Cégep de Chicoutimi. Ils connaissent bien le concept qu’on est en train de développer, du modèle de stations. On aura une station à l’UQAC, une au cégep et on veut développer une station qu’on appellerait la station Talbot », a expliqué le directeur général aux membres du conseil, dont cinq conseillers municipaux de Saguenay.

Chauffeurs mécontents

En toute fin de séance, neuf chauffeurs de la STS, qui assistaient depuis le début, ont fait savoir leur mécontentement. Un des leurs, Benoit L’Italien, a remis un document aux administrateurs. « J’ai un document à vous remettre à tous les membres du conseil d’administration. C’est une plainte concernant le fonctionnement de la direction de la STS avec 86 signatures de chauffeurs. J’aimerais ça que les membres en prennent connaissance », a-t-il dit.

Le président du conseil, Marc Pettersen, a promis un suivi.