Le secteur du parc Saint-Jacques, à Arvida, est un site envisagé en vue de la construction du futur stade multisport.

Stade multisport: la Ville dit non au privé

Le comité de Saguenay chargé de piloter le dossier de construction d’un stade multisport à Jonquière a rencontré deux représentants du secteur privé, mercredi, pour entendre les tenants et aboutissants de leur projet. Selon le président de la commission municipale des sports et du plein air, Michel Thiffault, il s’agissait toutefois d’une rencontre de courtoisie, puisque la Ville n’a pas du tout l’intention de réaliser ce projet dans le cadre d’un partenariat public-privé.

Le conseiller Thiffault confirme avoir discuté avec Daniel Tremblay-Larouche et son partenaire. Les deux hommes travaillaient aux côtés du promoteur Pascal Bouchard, d’Intencité, mais se seraient dissociés de lui. Pascal Bouchard avait conclu une entente avec la précédente administration en vue de la construction d’un stade de soccer près du manège militaire, dans le secteur Arvida, où la Ville aurait loué des espaces. Le dossier a connu plusieurs délais, pour ensuite mourir dans l’oeuf.

Michel Thiffault croit qu’il relevait de la politesse de prendre le temps d’entendre les intervenants. Cela dit, Saguenay veut que ce projet soit entièrement financé à même des fonds publics.

« Ce n’était pas les gens d’Intencité, et il n’y a rien de spécial à noter dans le sens qu’ils voulaient absolument nous rencontrer, et c’est simplement ce qu’on a fait. On a pris le temps de les écouter et on leur a répété ce que l’on dit depuis le début : on veut que ce projet-là soit un projet public », a indiqué le conseiller du district 3. Le président de la commission des finances, Michel Potvin, a abondé dans le même sens, lorsque questionné à ce sujet en matinée, mercredi.

Saguenay assure qu’elle n’a toujours pas reçu de réponse à se demande de subvention de 7,5 millions $ pour la construction du stade multisport, acheminée au ministère de l’Éducation, des Loisirs et du Sport. Le Patro de Jonquière, qui a lui aussi soumis un dossier dans le cadre du même programme, a reçu une lettre vendredi dernier, laquelle confirmait le refus de Québec de s’engager.

Au cabinet du ministre Sébastien Proulx, l’attachée de presse Marie Deschamps n’a pas voulu dire si une réponse a été envoyée, ou non, à Saguenay. Le député libéral Serge Simard s’est mouillé à ce sujet en début de semaine, au cours d’une entrevue médiatique, en laissant entendre que le stade de soccer a été retenu par son gouvernement, ce qui expliquerait la fin de non-recevoir livrée au Patro. L’adjointe du ministre Proulx a indiqué que les projets choisis pour l’ensemble de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean seront annoncés la semaine prochaine.