Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Andrée Laforest a avoué qu’elle aurait apprécié que le projet de construction du Stade de soccer Saguenay soit confié à une entreprise régionale.
Andrée Laforest a avoué qu’elle aurait apprécié que le projet de construction du Stade de soccer Saguenay soit confié à une entreprise régionale.

Stade de soccer Saguenay: la Ville refuse de publier les analyses

Louis Tremblay
Louis Tremblay
Le Quotidien
Article réservé aux abonnés
La Ville de Saguenay refuse de dévoiler les différents documents d’analyse qui ont amené un comité de sélection, dont les membres ne sont pas connus, à choisir le projet de la firme de Lévis Honco Bâtiments d’acier pour la construction du centre multisport de Jonquière. Rappelons que la facture sera de 2 M$ de plus que le plus bas soumissionnaire.

Le Quotidien a demandé au cabinet de la mairesse Josée Néron l’accès aux différents documents du comité de sélection, dont le pointage des projets en fonction de ce qui a été déposé par les entreprises Honco, Lambda-Lainco et Cegerco. Le cabinet de Mme Néron a répondu que les documents ne sont pas accessibles. Il a de plus été mentionné au journal qu’il sera impossible d’avoir accès à ces documents par le processus légal d’accès à l’information.

La maquette du projet de Cegerco pour le Stade de soccer Saguenay.

L’octroi de ce projet, qu’on doit maintenant appeler Stade de soccer Saguenay, de 26 271 242 $ à une entreprise de Lévis a soulevé des questions au cours des derniers jours. En marge de la conférence de presse du ministère des Transports du Québec, mardi, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, a réitéré qu’elle aurait apprécié que le projet de construction soit confié à une entreprise de la région.

«C’est un très beau projet pour la relance économique», a indiqué la ministre.

Le gouvernement du Québec accorde des subventions dans le cadre de ce projet. Il n’est toutefois pas en mesure d’intervenir afin d’obliger la Ville à respecter le principe du plus bas soumissionnaire conforme. Dans le présent projet, Saguenay avait accordé une enveloppe de 25 M$ et moins comme règle de départ.

La ministre a de plus ajouté être impatiente de prendre connaissance du projet. Elle rappelle que le gouvernement a déjà confirmé vouloir soutenir les industriels de l’aluminium et du bois dans les projets d’infrastructure, plus spécifiquement pour les immeubles publics. Le projet retenu, selon les minces informations disponibles, a retenu ces deux matériaux essentiellement pour des éléments décoratifs.

Le projet retenu par le comité de sélection est celui de la firme Honco de Lévis pour la somme de 26 271 242 $. La firme montréalaise Lambda-Lainco a déposé un projet de 24 164 800 $ et Cegerco, à la tête d’un groupe d’entreprises de la région, a présenté un projet de 24 128 268 $. Le classement final du comité accordait à Honco une note de 92,41 %, comparativement à 88,45 % pour Lambda-Lainco et 82,55 % pour Cegerco (photo).