L’aménagement d’un corridor entre le centre de soccer intérieur et les gymnases aurait donné l’accès à quatre gymnases disponibles pour le réchauffement des joueurs avant les parties, des salles de douche rénovées, la capacité d’accueillir des compétitions provinciales, une cafétéria ainsi qu’un stationnement de 500 cases disponibles les soirs et la fin de semaine.

Stade de soccer intérieur: un terrain gratuit avait été offert

La nouvelle polémique entourant le site du centre de soccer intérieur a fait ressortir la proposition faite à Saguenay par la Commission scolaire De La Jonquière. Le coordonnateur aux ressources matérielles, qui était en poste à l’époque, et aujourd’hui à la retraite, a rappelé au Quotidien les avantages du terrain offert à la Ville et situé immédiatement à côté des gymnases de l’École polyvalente de Jonquière.

« En tant que payeur de taxes, on peut se questionner à savoir si le rôle d’une infrastructure publique comme un centre de soccer est plus utile aux jeunes à côté d’une polyvalente ou pour supporter des commerces. L’offre faite par la commission scolaire comportait plusieurs avantages et aurait pu faire l’objet d’un protocole d’entente intéressant pour les contribuables », explique l’ex-cadre de la commission scolaire, questionné par Le Quotidien.

Ce dernier affirme que les élus avaient déjà fait le choix du terrain en bordure de l’autoroute avant même d’avoir eu entre les mains la proposition de la commission scolaire. Il s’agissait au départ d’un terrain gratuit situé à l’est de l’École polyvalente de Jonquière, avec une façade et des accès par la route 170, et facilement accessible à partir de l’autoroute via le boulevard René-Lévesque.

L’aménagement d’un corridor entre le centre de soccer intérieur et les gymnases aurait donné l’accès à quatre gymnases disponibles pour le réchauffement des joueurs avant les parties, des salles de douches rénovées, la capacité d’accueillir des compétitions provinciales, une cafétéria ainsi qu’un stationnement de 500 cases disponibles les soirs et la fin de semaine. Une case de stationnement coûterait en moyenne 3000 $. La polyvalente a également un auditorium pour des cérémonies ou autres événements associés à des manifestations sportives.

D’autre part, selon les informations disponibles, le centre aurait été facilement accessible pour les élèves du sport-études par les différents services de transport scolaire.

Selon le fonctionnaire à la retraite, la proposition de l’École polyvalente de Jonquière était la plus intéressante pour la future clientèle du centre et pour l’intérêt des contribuables puisque le prix du terrain aurait été beaucoup moins élevé. Il croit qu’il s’agissait d’une proposition encore plus avantageuse que celle du Cégep de Jonquière en raison de la configuration du terrain.

Quant à la proposition de l’École polyvalente d’Arvida, la commission scolaire avait surtout des réserves quant à la dimension du terrain disponible pour aménager le centre.

Le président du Comité des finances, Michel Potvin, s’est présenté devant les médias en compagnie du président de la Commission des sports, Michel Thiffault.

LE COÛT DU PROJET GRIMPE À 29 MILLIONS

Saguenay va construire son centre de soccer intérieur au coût de 29 millions $ avec une participation financière de 20 millions $ de la Ville sur le terrain de la rue de l’Énergie, et ce, malgré les éventuels problèmes de terrain en raison de la nappe phréatique.

Le président du Comité des finances, Michel Potvin, s’est présenté devant les médias en compagnie du président de la Commission des sports, Michel Thiffault. Les deux élus voulaient calmer le jeu dans le débat qui fait rage en ce moment alors que plusieurs informations font état de dépassements de coûts causés par le terrain qui a été acheté au coût de 2,3 millions $.

M. Potvin a coupé court aux arguments soulevés par les journalistes quant aux risques de construire une infrastructure aussi imposante qu’un centre de soccer intérieur sur un terrain qui repose sur la nappe phréatique. Michel Thiffault a ajouté que le centre allait devenir un moteur économique pour ce secteur commercial qui en a grandement besoin.

L’autre point sur lequel Michel Potvin a été formel est celui du coût du projet. Il a assuré qu’il allait coûter au maximum 20 millions $ pour les contribuables et que le gouvernement du Québec allait accorder l’aide maximale de 7,5 millions $. La STS va de son côté financer l’aménagement du stationnement au coût de 1,5 million $ afin qu’il puisse être utilisé pour le transport en commun.

Au cours d’un point de presse tenu le 10 août 2018, le gouvernement du Québec avait confirmé une aide financière de 7,5 millions $ pour un projet global de 20 millions $. Depuis un an, le coût du centre de soccer intérieur a grimpé jusqu’à 29 millions $. Le conseiller Michel Potvin ne s’est pas attardé sur ce détail et a cité à son tour le plan triennal d’investissement de la Ville.