Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin

Stabilisation des berges: demande de prolongation

Philippe Couillard ne ferme pas la porte à prolonger d'un an le programme de stabilisation des berges du lac Saint-Jean de Rio Tinto.
Les élus des trois MRC du Lac-Saint-Jean ont fait cette demande afin que les travaux planifiés au début 2017 puissent se faire. «On va regarder ça de façon favorable. Il n'y a pas de décision aujourd'hui. Moi, je vois que les gens s'entendent mieux. L'entreprise s'entend mieux avec les élus et on est en train de trouver la voie d'une coexistence, sans parler de cogestion, mais d'une gestion collaborative et participative. On a absolument besoin de ça et on s'en va dans la bonne direction. Les gens comprennent que Rio Tinto a des droits que nous ne pouvons pas leur enlever», a commenté le premier ministre en marge de l'inauguration des Serres Toundra.
Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, a demandé au nom de ses collègues ce prolongement, car le programme prend fin le 31 décembre. Comme les audiences du BAPE n'auront lieu que ce printemps pour analyser le projet de renouvellement du programme pour 10 ans, on estime qu'un prolongement d'un an serait nécessaire pour ne pas «tomber dans un vide juridique».
D'ici la tenue des audiences, un comité de travail a été créé par le gouvernement. Un médiateur a été nommé afin de faire le pont entre la compagnie, les élus et les associations de riverains pour en arriver à un consensus sur la gestion harmonieuse du réservoir du lac Saint-Jean.