Chaque cent d'augmentation du litre de diesel engendre des coûts supplémentaires de 25 000 $ à la STS. Petits ou gros autobus, la différence de coûts n'est pas si élevée. Les petits autobus ont une durée de vie de cinq ans (comparativement à 16 ans pour les autres) et sont souvent en réparation.

Souriez, on vous prend en photo!

La Société de transport du Saguenay (STS) rencontrera l'une de ses conductrices, cette semaine, à la suite d'une plainte déposée contre elle. La dame aurait photographié un usager à son insu, avant de publier la photo sur Facebook.
On ignore les motivations de la dame, mais la plainte a été prise au sérieux par la direction de la STS. « L'événement s'est produit le 3 octobre et nous avons reçu la plainte le 5 octobre. C'est un autre usager qui a porté plainte et les motifs de l'usager étaient tout à fait compréhensibles. La direction a rapidement donné suite à cette plainte et la chauffeuse sera rencontrée très bientôt. Cette façon de faire est inacceptable », a expliqué la responsable des communications de la STS, Louise Malaison.
L'employée a été sommée de retirer la photo en question. Elle sera ensuite rencontrée par la direction au cours de la semaine. Un mot d'ordre général sera également communiqué à l'ensemble des employés de la STS. « C'est la première fois qu'une telle situation se produit. On ne sait pas pour quelle raison la dame a pris cette photo, ni ce qui l'a poussée à la publier sur Facebook. Mais ça ne doit pas se reproduire », a ajouté Louise Malaison.
Joint hier par Le Quotidien, celui qui a porté plainte a été choqué de voir une employée de la STS s'en prendre à un client. Celui qui utilise les transports en commun tous les matins a vu la publication sur la page Facebook de la conductrice et n'a pas hésité à porter plainte.
« Cette personne a beau être dans un endroit public. Elle demeure un client de la STS. Elle a le droit à sa dignité et au respect même si elle diffère des autres », a fait valoir l'usager à la direction de la STS.
Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, le client photographié à son insu avait un look qui a suscité la moquerie sur les réseaux sociaux.
La conductrice devrait recevoir un sérieux avertissement, mais Louise Malaison ne croit pas qu'il y aura une sanction.
prainville@lequotidien.com