Sortie de piste à Alma

Un avion privé a fait une sortie de piste, hier matin, à l'aéroport d'Alma. Pour une raison qui reste inconnue, le monomoteur s'est retrouvé à l'extérieur du tarmac au moment de l'atterrissage.
L'incident, survenu aux alentours de 9 h, n'a fait aucun blessé, rassurent les autorités. Selon les informations obtenues par Le Quotidien, l'un des hauts dirigeants de CAE prenait place dans l'avion. Il se porte très bien. Quant à l'appareil, il a subi des dommages.
En consultant les registres d'immatriculation des aéronefs civils de Transports Canada, il est possible d'apprendre que l'aérodyne, un Piper Malibu, appartient depuis novembre 2011 à Marc Parent, président et chef de la direction de CAE, une entreprise de réputation mondiale spécialisée dans les simulateurs de vol.
CAE est le principal partenaire du Centre d'excellence des drones, afin d'y développer des applications civiles comme la thermodétection de feux de forêt.
Avion
Le Piper Malibu (PA-34) est un monomoteur luxueux de six places prisé des gens d'affaires, muni d'un puissant moteur de 350 chevaux.
Le président de l'aéroport d'Alma, Pascal Pilote, confirme l'incident. Ce dernier ne pouvait cependant donner plus de détails sur les circonstances, précisant que le Bureau de la sécurité des transports (BST) du Canada a été appelé pour faire enquête. « Il y a bel et bien eu cet incident, mais je ne connais pas la cause. Je sais toutefois qu'il n'y a pas de blessé », répond M. Pilote.
Ce dernier précise que la piste ne semblait pas glacée au moment de son passage. « Je suis allé vérifier l'état des lieux et c'était sur l'asphalte. La priorité, c'est la sécurité. Et je ne crois pas que l'aéroport d'Alma soit en tort. Mais c'est l'enquête qui permettra d'en dire davantage », ajoute Pascal Pilote.
Défaillance?
Le BST du Canada a dépêché un enquêteur sur les lieux, hier, en fin de journée, pour déterminer les causes exactes de cette sortie de piste. Même si l'accident est mineur, l'organisation tenait à se pencher sur cet événement, en raison de la marque et du modèle de l'appareil, un Piper PA-46. Ce n'est pas la première fois que ce type de monomoteur éprouverait des problèmes au moment de l'atterrissage. Un défaut de fabrication ne semble pas écarté par le BST, laisse entendre Jean-Marie Ledoux, gestionnaire du BST pour le territoire du Québec.
« Un incident de ce genre est survenu à Mirabel il y a quelques mois avec un avion similaire à celui qui se trouve à Alma. Nous devons regarder s'il y a des similitudes au niveau d'une défaillance », détaille M. Ledoux, précisant que l'enquêteur devait commencer le travail, hier, en fin de journée.