La coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, espère obtenir un don de la part du pape François.

Sonia Côté sollicite encore le pape

Après avoir obtenu deux réponses du pape François à ses lettres, la coordonnatrice de Loge m’entraide, Sonia Côté, sollicite maintenant le Saint-Père afin qu’il contribue à la campagne de financement du projet de coopérative La Solidarité de Jonquière.

La coordonnatrice a fait parvenir une demande de don au pape, semblable aux centaines de demandes envoyées dans les trois derniers mois à des entreprises de Saguenay et aux tracts distribués dans différents quartiers.

«J’avoue que ce serait surprenant de recevoir un don du pape François, mais cela ne serait pas impossible pour autant, car il nous a déjà écrit deux fois, il sait qui est Loge m’entraide!», souligne la coordonnatrice, par voie de communiqué, faisant référence aux réponses reçues à ses missives, en juin 2017 et en mai dernier.

«Tel qu’on le connaît, si le pape François décidait d’offrir un don en signe de solidarité envers le peuple appauvri de Saguenay, rien, pas même le décorum ou les règles du Vatican ne pourrait lui en empêcher!», poursuit-elle.

Jusqu’au 24 août
Cette demande envoyée au pape, ainsi que celles des derniers mois au sein de la population saguenéenne, s’inscrivent dans le cadre de la quatrième campagne de dons de Loge m’entraide, afin de soutenir le projet de 12 logements sociaux de la coopérative La Solidarité.

La campagne de Loge m’entraide, qui a débuté le 14 avril, doit se terminer le 24 août. La coordonnatrice souhaite lancer un cri du coeur, dans l’espoir d’obtenir des dons de la part de citoyens, de communautés religieuses et de syndicats, notamment.

Mme Côté espère que les dons amassés permettront de convaincre Saguenay de soutenir le projet de coopérative. La coordonnatrice garde espoir, elle qui attend une réponse de la municipalité à l’automne. Une rencontre a eu lieu au début du mois de juin entre l’organisme, la présidente de l’arrondissement de Jonquière, Julie Dufour, et une attachée politique de la mairesse Josée Néron.

Depuis le 1er octobre 2015, l’organisme de défense des droits des locataires appauvris a récolté 112 000 $ en dons pour la réalisation du projet de coopérative.