Le président d’honneur de la soirée, Me Pierre Hébert, à gauche, et la présidente du Club Rotary, Marilyne Sylvain, à l’extrême droite de la photo, sont accompagnés des représentants des différents organismes soutenus par le Club Rotary.
Le président d’honneur de la soirée, Me Pierre Hébert, à gauche, et la présidente du Club Rotary, Marilyne Sylvain, à l’extrême droite de la photo, sont accompagnés des représentants des différents organismes soutenus par le Club Rotary.

Soirée-bénéfice hippie pour le Club Rotary

La soirée-bénéfice du Club Rotary de Dolbeau-Mistassini se tiendra le 24 janvier prochain, au Météore pub et spectacles, dans une ambiance « peace and love ». Sous la présidence d’honneur de Me Pierre Hébert, avocat associé chez Simard, Boivin, Lemieux, avocats et notaires, l’organisme souhaite attirer 200 personnes et recueillir 15 000 dollars.

Au cours de la soirée du 24 janvier, les participants prendront part à un souper pendant lequel ils sont invités à porter une tenue hippie.

La soirée se poursuivra avec l’encan Rotary, avant l’arrivée du groupe les Crooners Cogneurs, qui pour l’occasion se transformera en Crooneurs Lovers, en préparant un répertoire digne des années 1970, question d’animer la piste de danse.

Au profit des organismes du milieu

Toutes les sommes amassées lors de la soirée serviront à financer des organismes venant en aide aux gens de la communauté. Comme chaque année, le Club Rotary a sélectionné quatre organismes, soit La Maison Colombe Veilleux, L’Épicerie communautaire Le Garde-Manger, l’école Sainte-Thérèse et la Polyvalente Jean-Dolbeau.

La Maison Colombe Veilleux, qui offre des soins de santé gratuitement aux personnes en fin de vie, se servira de l’argent pour financer en partie un agrandissement. Le projet du Garde-Manger permettra la tenue d’ateliers de cuisine auprès de jeunes enfants, leur permettant de développer de saines habitudes alimentaires. À l’école Sainte-Thérèse, le Club Rotary financera en partie la mise en place d’une salle de stimulation multisensorielle pour les enfants ayant des besoins particuliers.

Finalement, la Polyvalente Jean-Dolbeau se servira de la contribution pour acquérir du mobilier adapté pour les jeunes en difficulté d’apprentissage.