Environ 680 incendies ont ravagé 1110 kilomètres carrés d'herbes, d'arbustes, de forêts et dans certains cas, de secteurs résidentiels, depuis le début de la saison en avril.

Six pompiers de Roberval à Kamloops

Six pompiers forestiers basés à Roberval se rendront en Colombie-Britannique à compter de lundi.
Les vents devraient empirer la situation en Colombie-Britannique.
Ils font partie d'une délégation de 40 pompiers forestiers, deux chefs de section et un représentant d'agence de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU), en collaboration avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, qui se rendra à Kamloops. 
« Il n'y aura aucun avion-citerne, seulement des pompiers, a indiqué la porte-parole de la SOPFEU à Roberval, Josée Poitras. Il n'y a pas eu de demande au niveau des avions. On répond aux demandes au fur et à mesure en tenant compte de la situation au Québec. » L'organisme compte autour de 300 pompiers dans ses rangs.
Ces effectifs s'ajoutent aux ressources déjà déployées en Colombie-Britannique, soit un spécialiste en comportement des incendies et un officier à l'information. La SOPFEU avait également fourni 200 motopompes, soit des pompes portatives qui permettent de s'alimenter en haut sur place directement d'un lac, d'un cours d'eau ou même d'un marais.
Pour ce qui est du Québec, le danger d'incendie sera à la hausse dans les prochains jours. Il variera d'élevé à extrême dans le Nord-du-Québec, en Abitibi-Témiscamingue, au Saguenay-Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord en raison du beau temps prévu pour la fin de semaine. Dans ces conditions, la SOPFEU recommande d'allumer des feux de joie dans des installations munies d'un pare-étincelles et de circuler en VTT uniquement sur des sentiers balisés. Plus spécifiquement dans la région, le niveau de danger sera modéré vendredi, mais à la hausse. Il sera élevé samedi et même très élevé dans le secteur de Chute-des-Passes. « On le spécifie, car il y a beaucoup d'amateurs de pêche dans ce secteur et le potentiel d'incendie sera élevé », a poursuivi Mme Poitras.
Depuis le début de la saison de protection au Québec, les 121 incendies combattus ont affecté 6331 hectares de forêt, indique la SOPFEU dans un communiqué de presse. 
Ce bilan est inférieur à la moyenne des dix dernières années qui s'élève à 333 incendies et 61 093 hectares. La SOPFEU rappelle d'être prudent avec l'utilisation du feu afin de préserver nos forêts.
La situation devrait empirer
La situation des incendies de forêt en Colombie-Britannique devrait s'aggraver au cours de la fin de semaine, les responsables prédisant que des vents plus soutenus attiseront des dizaines de feux ayant forcé plus de 16 000 personnes à quitter leur domicile.
Le directeur de l'information du service de lutte contre les incendies de forêt de la province, Kevin Skrepnek, a affirmé jeudi que le léger répit de la météo au cours des quelques derniers jours cessera avec l'arrivée d'un front froid qui devrait entraîner des vents importants dans la majeure partie du sud de la province.
Environ 680 incendies ont ravagé 1110 kilomètres carrés d'herbes, d'arbustes, de forêts et dans certains cas, de secteurs résidentiels, depuis le début de la saison en avril, a indiqué M. Skrepnek.
Il y avait plus de 180 incendies de forêt qui brûlaient à travers la province, jeudi après-midi.
Robert Turner, de la gestion des services d'urgence, a affirmé qu'environ 9430 évacués - sur un total évalué à 16 250 - s'étaient enregistrés auprès de la Croix-Rouge canadienne. Environ 1800 familles devaient avoir reçu une aide de 600 $ de la part de la province avant la fin de la journée, jeudi, a dit M. Turner.
Plus de 3100 personnes ont été enregistrées pour combattre les flammes, incluant les pompiers et le personnel de soutien, dont près de 400 venant de l'extérieur de la province en renfort.
«La principale inquiétude météo est le portrait prévu en fin de semaine. Les vents ont été un élément majeur en termes d'activités d'incendies jusqu'à maintenant au cours des quelques dernières semaines, donc il s'agit assurément d'une source d'inquiétude», a souligné M. Skrepnek.
Un vaste territoire du centre de la Colombie-Britannique est par ailleurs interdit d'accès aux voyageurs et aux campeurs afin de prévenir d'autres incendies de forêt dans cette région.
Le ministère des Forêts et des Ressources naturelles a annoncé jeudi que les 165 parcs de camping et les 65 sentiers couvrant le secteur de Cariboo seront fermés afin de permettre aux équipes d'intervention de mieux se concentrer sur les incendies de forêt.
M. Skrepnek a indiqué que les nouvelles conditions avaient permis de mieux évaluer l'étendue des brasiers en activité, dont plusieurs dans la zone supervisée par le centre des incendies de Cariboo.